Dans un monde déchiré par les guerres, les laryskaniens tentent de sortir leur royaume des ténèbres qui le hante. Rejoignez-les mais dans quel camp serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Swalia Den'Hely

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

II - Fantassin

Messages : 328
Points : 250
Date d'inscription : 14/07/2015
Age : 20
Localisation : Karthal
Âge : 27 ans

MessageSujet: Swalia Den'Hely Mer 15 Juil - 21:08



Swalia Den'Hely
« I've found a reason for me
To change who I used to be
A reason to start over new
And the reason is you »

NOM
Den'Hely
PRÉNOM
Swalia
SURNOM
Swa


SEXE
Femme
RACE
Mage Noire & Blanche
AGE
27 ans




ORDRE
Guerriers Noirs
RÔLE
Assassin




DIVINITÉS
Toutes
DATE DE NAISSANCE
8ème jour de Cynéid



Armes

• Une épée



Pouvoirs

• Pyrokinésie
• Télékinésie





Apparence

La mage a un petit gabarit. Fine et de taille moyenne, environ 1m65, sa corpulence fait davantage ressortir ses muscles. Swalia possède des formes féminines qu'elle ne cherche pas à mettre en valeur, la coquetterie n'étant pas sa préoccupation.

De nombreuses cicatrices parsèment sa peau claire, des blessures de guerre dans la majorité, dit-elle. Elle a aussi un tatouage sur le poignet gauche, représentant une rune ancienne. La jeune femme porte une armure lors de ses combats, et s'habille toujours avec des vêtements sombres qui ne la gênent pas pour se déplacer. Elle n'a donc rien d'une femme recouverte de bijoux et de robes en velours.

Elle a un visage fin, délicat. Presque gracieux si on ne prend pas en compte l'armure qui recouvre son corps. Ses yeux sont ce qui attire le plus chez elle. Ils sont bleus. Très clairs, presque gris, on dirait qu'ils peuvent tout refléter. Son visage est fermé la plupart du temps, elle n'affiche pas ses émotions si ce n'est le sarcasme.

Ses cheveux, enfin, sont très sombres. Bruns foncés, pouvant paraître noirs selon l'éclairage. Swalia les porte longs, et les attache souvent pour qu'ils ne la gênent pas. Ils sont fins et légèrement ondulés.
Phychologie

Avant tout, Swalia est une personne très renfermée. Elle se confie rarement, et n'affiche pas beaucoup ses émotions. Elle veut avoir l'air forte en toutes circonstances, et ne se permet pas de craquer. Méfiante, elle ne sait pas faire complètement confiance à quelqu'un. Elle a peur de s'attacher également, parce qu'elle ne veut pas souffrir. Encore une fois.

La mage est froide, et aussi extrêmement rancunière et orgueilleuse. Le pardon n'a jamais fait parti de ses capacités. Cruelle, on la juge souvent sadique et insensible. Elle aime se battre, elle aime tuer. Et bien qu'elle ne le montre pas, elle est malgré tout un peu émotive. Très protectrice, elle se battra jusqu'au bout pour veiller sur ceux auxquels elle tient. Swalia n'est pas habituée à montrer ce qu'elle ressent, parce qu'on l'a éduqué en lui faisant croire que tout ce qui la rend vivante la rend faible. Elle parait donc souvent détachée et indifférente à tout, sans que ce ne soit réellement le cas.

Très torturée, Swalia sublime sa tristesse et son mal-être dans la violence et l'ironie. Infiniment têtue, elle est aussi arrogante et sans scrupules. Mais la jeune femme est aussi prudente et patiente, méthodique et raisonnable. Sauf lorsqu'il s'agit de vengeance.


Histoire

8ème jour de Cynéid 302. Un silence glacial entoure la maison de Jillian Den'Hely. Il n'y a ni hurlements, ni pleurs. Rien. Pourtant elle met au monde une fille. Une enfant née dans le silence, et qui ne pleure pas non plus, comme si elle sentait déjà cette peur peser sur elle. La mage noire nettoie le bébé et l'enveloppe dans un linge propre. La naissance de Swalia fut un jour comme un autre, un fait qui n'a marqué personne, pas même Jill.

Les années qui suivirent se résumèrent à Swalia et sa mère. Rien ni personne d'autre. Jillian était une femme hors du commun, redoutée pour sa cruauté et ses très puissants pouvoirs: la magie noire, les illusions et les visions. Tout le monde craignait Jill, et personne n'était assez fou pour l'approcher. Il est donc facile d'imaginer l'enfance perturbée de Swalia. L'enfant n'avait le droit de rien, Jill méprisait sa fille et l'éduquait à sa façon, c'est à dire avec violence. Elle lui apprenait la magie également, mais finissait toujours par la battre car elle ne la trouvait pas assez douée.

L'enfant grandit dans la peur et la souffrance. A ses sept ans, une voix d'homme commença à parler dans sa tête. C'était son père, qui utilisait la télépathie pour entrer en contact avec elle. Il était tout le contraire de sa mère. Un homme gentil et bon, elle ne savait pas qui il était, mais il a allégé le fardeau de l'enfant en lui parlant du monde, et en lui apprenant que la vie n'était pas censée être ainsi, aussi dure et sordide. Son père était très attaché à elle, et même s'il lui disait ne pas pouvoir lui révéler son identité, Swalia était persuadée qu'il l'aimait beaucoup.

Il lui parlait tous les jours, sans que Jillian ne soit au courant. Plus qu'un père, Swalia voyait l'homme comme son sauveur, celui qui la retenait de sombrer dans la démence de sa mère. Il était son seul pilier, tout ce qu'elle avait. Et du jour au lendemain, il disparus. Sans prévenir. Elle avait alors douze ans. Swalia était persuadée que quelque chose de terrible lui était arrivé. Elle avait douze ans, et venait de tout perdre. Furieuse, elle était prête à accuser Jillian de l’événement, et était décidée à lui tenir tête. Lorsqu'elle alla retrouver sa mère, elle vit que Jillian était habitée d'une rage incontrôlable. Son état était pire que tout ce qu'elle avait jamais vu. Elle venait d'avoir une vision.

- C'est toi ! hurla-t-elle.

La mage se rua sur l'enfant terrorisée, et lui attrapa le poignet en psalmodiant dans une langue inconnue. Enfonçant ses ongles dans la chair de sa fille, la gamine ne parvenait pas à se dégager. Une extrême douleur l'envahit soudain, si forte qu'elle la faisait suffoquer. Malgré le sang, Swalia remarqua une marque noire sur son poignet. Une rune ancienne gravée à jamais sur sa peau. Jill lui expliqua que l'enfant serait désormais reliée à un artefact, qui la ferait souffrir le martyre dès qu'elle s'en approcherait.

Contrainte de partir, le geste incompréhensible de sa mère marqua sa délivrance, après douze années de mauvais traitements. Swalia s'interrogeait beaucoup sur le comportement de sa mère, puis décida tout simplement d'oublier cette histoire et de tourner la page. Du moins pour en temps. Le temps de devenir forte, et de parvenir un jour à se venger.

Au cours de son périple, la jeune fille fut recueillie par un homme. Il fut son mentor pendant plusieurs années, lui apprenant à se défendre et à se battre à l'épée. Il l'a endurcie, forgeant son caractère et lui apprenant à maîtriser ses peurs pour en faire des forces. Swalia apprécie beaucoup cet homme, il compte énormément à ses yeux, car il l'a rendue forte.

Âgée de dix-sept ans, Swalia quitta son mentor, elle voyagea sur Laryskanir, faisant de nombreuses rencontres, plus ou moins bonnes, et offrant ses services de mercenaire pour survivre. Elle apprit qui était son père, mais celui-ci est introuvable depuis sa disparition. Trois ans plus tard, la jeune femme retourna vers Jillian, prête à se venger. Cette épreuve fut très dure pour elle, à cause du sort dont elle était victime. Elle avait apprit à endurer la douleur, mais celle-ci était si forte qu'elle la détruisait. Sa détermination eu raison de sa souffrance, et elle parvint à transpercer Jillian de son épée.

- C'était toi... J'aurai du te tuer quand j'en avais l'occasion...

Ce jour-là, Swalia a bien faillit mourir également, la douleur étant si intense. Elle est parvenue à partir de justesse. Regardant la rune sur son poignet, Swalia avait comprit le geste de sa mère. Huit ans plus tôt, Jillian avait vu qu'elle mourrait de la main de son unique fille. Elle a cherché à se protéger en éloignant sa fille, mais n'est pas parvenue à échapper à son sort.

Une fois vengée, Swalia décida de rejoindre les Guerriers Noirs. Elle obtient le titre d'assassin, un rôle qui lui convient parfaitement. Solitaire, elle ne s'attendait pas à trouver l'amour un jour. Mais Dinendal a tout changé. C'était une Ombre, un dragon. Ils passèrent plusieurs mois à se provoquer mutuellement, Swalia ressentait une attirance envers l'homme qu'elle ne comprenait pas et qu'elle se refusait à avouer.

Seulement Din l'aimait, et était bien décidé à la sortir de sa solitude. Ils se mirent à avoir une relation, et petit à petit Swalia apprit à se fier à lui plus qu'à elle-même. Il comptait énormément pour elle, alors elle fit des efforts pour lui faire confiance et lui montrer ses sentiments. Les saisons se succédèrent, et le couple était des plus heureux. La guerre commença deux ans plus tard.

Swalia et Din se battaient sur le même front. Il l'aurait suivie au bout du monde, alors c'est sans se poser de questions qu'il voulu se battre à ses côtés. C'était une bataille intense, une des plus violentes de la guerre. Le couple se battait avec hargne, unissant leurs forces pour ne faire qu'un et décimer leurs ennemis. Swalia était envahie par les assaillants, si bien qu'elle fit une erreur monumentale.

Elle s'était mise à découvert, ne pouvant pas s'assurer de sa sécurité. On essaya de l'attaquer par derrière. Elle fut blessée à l'épaule. Alors que son adversaire allait lui asséner le coup fatal, Din s'interposa et se prit le coup à sa place. Il s'effondra sur sa bien-aimée, se vidant de son sang sur elle. Les combattants changèrent d'adversaires, les prenant pour morts.

- Din ! Din parle-moi je t'en prie...

- Swalia... n'aies pas peur... ça va aller...

Elle pleurait pour la première fois depuis son enfance. Prenant la main de l'amour de sa vie, la jeune femme la posa doucement sur son ventre.

- Je t'en supplie, ne nous laisse pas...

Dinendal comprit à cet instant. Un sourire illumina son visage pour la dernière fois. Il allait être papa. Ses yeux se posèrent dans ceux de la jeune femme.

- Tu...

Il ne termina jamais sa phrase. Ses yeux étaient fixes. Il était parti. Il ne connaîtra jamais son enfant. Un enfant qui ne pourrait jamais appeler quelqu'un "papa". Swalia pleura, pendant qu'autour d'elle la bataille continuait. Son monde à elle venait de s'effondrer. D'une main tremblante et sanglante, elle ferma les yeux de l'homme en lui murmurant les trois mots qu'il attendait tant et qu'elle n'avait jamais été capable de lui dire.

- Je t'aime...


________________



La mer, calme et tranquille. Les vagues, inlassables, vont et viennent sur la plage. Les petits pieds de la fillette s'enfoncent dans le sable, et l'eau l'éclabousse lorsqu'elle se penche pour ramasser un coquillage. La petite fille de quatre ans secoue le coquillage blanc pour retirer le sable collé dessus.

- Jennsen ! Viens mon coeur il faut rentrer maintenant, la nuit tombe.

La fillette se retourne et cours vers sa mère. Elle se colle contre sa jambe en lui tendant le coquillage.

- Pour toi maman !

Swalia sourit tendrement en prenant sa fille dans ses bras et l'embrasse sur le front avant de quitter la plage.





_______________________________

"Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu'elles se sont emparées de vous."




Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Admin

Messages : 238
Points : 425
Date d'inscription : 23/06/2015

MessageSujet: Re: Swalia Den'Hely Jeu 16 Juil - 23:51

Bienvenue !! :3

Quelle émotion à la fin de ton histoire...
Je te valide donc ! ^^

Bons rps sur Laryskanir...

_______________________________


Compte PNJ, ne pas envoyer de message privé !
Revenir en haut Aller en bas

Swalia Den'Hely

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Swalia, la Mage Grise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laryskanir :: Le Registre :: Les Héros du Continent :: Les Héros d'Aujourd'hui-