Dans un monde déchiré par les guerres, les laryskaniens tentent de sortir leur royaume des ténèbres qui le hante. Rejoignez-les mais dans quel camp serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Jeu 25 Fév - 23:26

Date : 50ième de la saison de Sahmyra

Quelques jours étaient passés depuis la mi-saison de Sahmyra. Avec ce creux de saison, il était surprenant de ne pas voir une tempête à l'horizon.

Ilunos avait fait beaucoup de chemin depuis le début de la saison. Les affaires l'avaient conduits du côté d'Olinal, où une affaire personnelle l'avait conduit. Malheureusement, une tempête avait ralenti sa progression, mais cet inconvénient s'était transformé en une découverte agréable. Il avait croisé la route d'une guérisseuse du nom d'Alanya. En parcourant les routes ensemble, l'elfe-loup avait appris à connaître un peu plus cette demi-elfe, qui lui avait appris beaucoup de choses sur le métier des guérisseurs. Leur voyage avait été marqué par quelques occasions où ils s'étaient aidés mutuellement. Le loup s'était mis à apprécier cette jeune femme, tout comme elle ne semblait pas détester sa présence.

Ilu' poussa un soupir en sortant de ses songes. Il avait eu un peu de mal à se départir de la présence d'Alanya, mais il se promettait de croiser sa route un autre jour. Peut être voudrait-elle de son aide en tant qu'assistant une fois de plus ? Un sourire naquit sur ses lèvres à cette idée.

Sa route l'avait ramené sur les grandes artères de Laryskanir, en faisant quelques arrêts dans les endroits importants. Ilunos était passé à quelques lieux de la maison d'Aliénor, mais il ne s'était pas arrêté. Celle-ci était probablement occupée à traiter un nombre incalculable de patients et il n'aurait pas souhaité entraver son travail. Les pas du chasseur l’avaient ramené dans sa région natale après plusieurs jours de voyage.

Ilunos avait dépassé les Cavernes de Faywë depuis un petit moment. De nouveau dans ses songes, il repensait à sa rencontre avec la jeune Minerva. « Toute une rencontre » Songea t-il. Heureusement, elle ne l'avait pas pris pour un être arrogant et il lui avait montré sa sympathie. Que devenait-elle à présent ? Il n'en avait pas la moindre idée, mais il espérait qu'elle allait toujours aussi bien.

L'elfe-loup se souvenait qu'elle était promise à un elfe de la nuit, plus âgé que la jeune fille. Cette coutume étrange le déconcertait, mais il ne pouvait rien y faire. Toutefois, il y avait une lueur qui brillait au fond d'Ilunos. Quelque chose pouvait toujours changer le destin d'une personne, voir même d'une société entière. Cette conviction le poussait à croire que Minerva trouverait peut être un véritable bonheur ailleurs. Pour elle, il voulait être optimiste et voir l'avenir en grand. Elle rêvait de parcourir la surface, de voyager et d'apprendre et le loup tenait à l'aider au mieux de ses connaissances et de ses moyens. Il lui avait promis son aide sous n'importe quelle condition, tout comme elle lui avait offert son aide en retour. Peut être aurait-il une occasion de l'aider dans ce sens, si leurs routes se croisaient à nouveau ?

Sous sa forme de loup, Ilunos était rendu à un endroit entre les cavernes et la forêt. Distrait, il n'avait pas porté attention au piège qui l'attrapa. Pris par surprise et pris au piège, le loup tentait de se débattre pour se sortir de là. Une corde s'était enroulée autour de son cou. Plus il tirait, plus elle se resserrait autour de son cou. Il gémissait sous la douleur. Le loup glapissait et jappait. Il tentait d'appeler à l'aide, en espérant un coup de main de la part d'un animal plutôt que d'un homme à cet instant précis.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 26 Fév - 0:36

L'obscurité tombait plus tôt en cette saison. C'était une chance pour Minerva qui venait une fois de plus de se prendre aux cheveux avec son fiancé. Le mariage approchait et ce n'était pas pour lui plaire. Plus ce dernier approchait et plus cet homme se croyait permis de lui dicter sa conduite. Minerva maugréa à cette pensée. Cette nouvelle dispute portait sur ses sorties solitaires.Il surveillait de plus en plus chacun de ses faits et gestes et elle le trouvait insupportable. Qu'est-ce que cela pouvait faire qu'elle quitte les cavernes?

Elle était furieuse. Ne pouvait-il pas comprendre qu'elle avait besoin de temps libre? Libre et seule! Elle en avait plus qu'assez qu'il la fasse suivre par Simplet et grand nigaud. Lorsqu'elle les avait surpris une nouvelle fois en train de la suivre, elle avait vu rouge et s'était rendu chez son fiancé pour lui dire ses quatre vérités. Elle s'était adressé à lui d'un ton ferme, sans élever la voix pour autant. Au lieu de la prendre au sérieux, il lui avait ri au nez! Le rustre! Pas un «Calmez-vous! Nous allons en discuter!» Non!

Elle fulmina en se rappelant les paroles de ce derniers. Il la prenait pour une jeune femme capricieuse qu'il allait apprendre à tenir sa place. En songeant à ses paroles, elle l'avait fusillé du regard. Il la prenait pour tel? Soit! Une jeune capricieuse il voulait, une jeune capricieuse il allait avoir! Elle l'avait cloué au plafond de son appartement avec son pouvoir de lévitation, puis avait quitté les lieux. Il y flottait encore en ce moment. Elle maintenait son pouvoir, malgré qu'elle ait quitté la place. Ça le ferait réfléchir. Cette pensée la fit sourire. Elle se glissa hors de la caverne, bien emmitouflée dans sa cape, ayant fait mil et un détours dans les cavernes pour semer les deux laquais de son futur mari. Le reste de ses gens étaient occupés sans doute à tenter de faire descendre le maître des lieux de son plafond.

L'air frais de Sahmyra eut un effet apaisant sur elle dès qu'elle mit le pied hors des cavernes. Elle inspira profondément et se dirigea vers son refuge favori. Elle aurait pu léviter jusque là pour ne pas laisser de traces. Mais cela aurait impliqué de faire redescendre son cher fiancé du lieu où elle l'avait laissé. Chose qu'elle n'était pas prête à faire!

Elle s'enfonça au milieu des arbres. Une partie des ses pensées tournées vers l'homme qui l'avait mis en colère et les autres vagabondant au gré de ses fantaisies. Elle gardait en permanence son arc et ses flèches avec elle depuis le jour où elle avait prêté main forte à Alistair et son jeune fils Kerran. Elle se demanda d'ailleurs comment se portait cet enfant. Avec un père pareil, elle se doutait bien que rien ne pouvait lui arriver de fâcheux au risque de se faire embrocher.
Alors qu'elle se rapprochait de son repère, elle entendit soudain un jappement qui la fit sursauter. Elle regarda autour d'elle rapidement et se dirigea vers les lamentations. Au bout d'un moment, elle entendit un couinement et vit entre deux arbres un peu plus loin une forme remuer. La bête semblait dans le pétrin. Elle s'approcha lentement se mettant bien en vue.
-Tout doux mon beau! Calme-toi! Je vais te sortir de là, mais calme-toi!


Avec une bête sauvage, il fallait faire attention. Dans un moment de panique, ce loup aurait pu décider de l'attaquer, ne comprenant pas qu'elle était là pour le sortir de ce piège. Lentement, mais sûrement, elle s'avança. L'animal semblait avoir compris, car il ne se débattait plus autant. L'espace d'un instant, elle songea qu'il avait peut-être compris ses paroles. Ce loup lui semblait étrangement familier à vrai dire. Elle posa son arc et son carquois et retirant ses gants, elle alla lui prêter main-forte.
-Doucement! Ne remue pas! Tu vas resserrer cette corde autour de ton cou au point de te pendre, si tu continues!

Avec effort, elle arriva à le déprendre de sa mauvaise posture. Lorsqu'il fut sorti de son piège, Minerva se recula lentement et récupéra son arc.
-Voilà! Tu es libre maintenant!

L'espace d'une seconde, elle réalisa qu'elle avait aussi relâcher son emprise sur son fiancé. Celui-ci avait dû terminer le nez sur le plancher. Elle tortilla le sien. «Tant pis! Ça lui apprendra!» songea-t-elle. Avec un peu de chance, quelques serviteurs avaient amortis sa chute ou il était tombé sur quelques coussins. Elle soupira et le chassa de son esprit et se concentra sur le loup devant elle.


-Ça va mieux?

Même s'il lui semblait familier, elle se demanda ce qui lui laissait croire que ce loup allait lui répondre.

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 26 Fév - 1:53

Ilunos avait tenté de se sortir du piège par lui-même. Malheureusement, il était peu probable qu'il en sorte de son propre chef. La corde se resserrait autour de son cou lorsqu'il tentait de sortir sa tête de là. Il s'agissait là d'un piège bien astucieux. Une bête risquait de suffoquer en tentant de fuir, si la mort ne venait pas par strangulation.

Ilu' savait qu'il pouvait tenter de reprendre sa forme humanoïde, mais la corde n'aurait probablement pas cédé au cours du procédé. Alors, il n'avait pas couru le risque de connaître le résultat de cette tentative. Il avait poussé des plaintes de lamentations, histoire d'appeler de l'aide.

Le loup fut surpris en sentant une présence approcher de lui. La surprise était bien plus grande lorsqu'il reconnut Minerva. À ce moment là, il demeurait calme comme si la voix de la jeune fille l'apaisait. Ilunos connaissait bien sa situation, alors il ne tentait plus de se débattre réellement. Elle devait croire que ses paroles l'avaient apaisés et qu'elle pouvait l'approcher avec un risque moins important. Elle ignorait à qui elle avait à faire en ce moment.

La jeune elfe de la nuit avait déposé son arme pour lui venir en aide. Une fois libéré, le loup se recula d'un bond. Il la regardait avec un air qui semblait être celui d'un loup tout à fait heureux. Restant à distance, Ilunos regardait Minerva qui semblait songeuse l'espace d'un instant. Lorsqu'elle lui demanda s'il allait mieux, il jappa. Le loup s'avança docilement vers elle, pour lécher la main de sa sauveuse. Il y avait quelque chose d'étonnant dans ce geste. Une bête sauvage n'approchait pas les hommes en temps normal. Toutefois, cette scène pouvait être plus courante chez certaines personnes qui avaient la confiance des animaux.

Le loup s'assoyait devant Minerva, comme s'il attendait quelque chose. Sa queue s'agitait pour montrer sa joie d'être libre. Ilu' se doutait que ses gestes le trahiraient peut être, mais elle avait probablement des doutes à ce sujet.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 26 Fév - 2:05

Après avoir libéré le loup, Minerva s'était reculée, observant l'animal et s'attendant une fois qu'il aurait repris ses esprits qu'il déguerpisse sans demander son reste. Son comportement la dérouta pourtant. Au lieu de fuir, celui-ci se mit à agir comme une bête domestiquée. Lorsqu'elle ne put s'empêcher de lui demander si ça allait, ce dernier s'agita comme un chien heureux et vint lui lécher la main avant de s'asseoir devant elle et de remuer la queue. Avec méfiance, Minerva l'observa du coin de l’œil.

-Tu n'es pas un loup ordinaire toi...

Elle l'examina du museau à la queue.

-Tu agis en plus comme si tu me connaissais...

Elle inclina la tête et plissa les yeux.

-Serais-tu... Non...

Elle s'agenouilla devant ce dernier et plongea son regard dans le sien.

-Ilunos? C'est vous?

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 26 Fév - 2:41

Ilunos avait vu la méfiance dans le regard de Minerva suite à ses gestes. Il faisait bien exprès de ne pas agir comme un loup sauvage. Devant elle, il s'était dit que la jeune elfe de la nuit pourrait percevoir ce comportement extraordinaire. Le loup surveillait les gestes de la jeune fille, qui était visiblement étonnée.

Leurs regards se croisaient lorsqu'elle s'agenouilla devant lui. La bête lécha le bout du nez de celle-ci, puis Ilu' fit tomber son masque. L'elfe-loup reprenait sa forme normale avec tout son bagage et ses vêtements sur le dos.

- Bonsoir Minerva. Je suis bien heureux de voir que vous m'avez reconnu... tout particulièrement après tout ce temps. Disait-il en lui adressant un grand sourire.

- J'espère que vous n'êtes pas déçue de croiser la route d'un loup déroutant ? Demanda t-il en changeant son sourire, adressant un sourire en coin.

Jetant un oeil autour d'eux, il ignorait s'ils avaient été entendus par quelqu'un ou quelque chose. Ce piège n'était pas là pour rien et le piégeur était peut être dans les environs. À tout le moins, l'homme passerait plus tard pour découvrir un piège déclenché sans la trace d'une prise.

- Est-ce qu'un loup peut accompagner une jeune elfe nocturne pour une promenade ?
Demanda t-il.

- Je ne tiens pas à priver une fleur bleue du murmure apaisant de Sahmyra en cette nuit sans chaos glacé.

Décidément, il n'avait pas perdu sa manière de parler en image. Il se demandait néanmoins si Minerva le comprendrait dans ses idées, mais il préféra éviter de la perdre dans ses expressions pour cette fois.

- Enfin, je veux dire que je ne vous empêche pas de profiter de cette magnifique soirée pour apprécier la nature, sans que nous ayons une tempête sur nos têtes. Reprenait-il.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 26 Fév - 3:56

Minerva recula légèrement la tête lorsque le loup lui lècha le bout du nez et s'essuya ensuite tandis que celui-ci reprenait sa forme humanoïde. Elle secoua la tête et se releva, ramassant son arc et ses flèches.

-Contente de vous revoir, même si vous auriez pu vous étrangler.

Elle passa son arc en bandoulière et observa l'elfe-loup qu'elle n'avait pas vu depuis une éternité.

-Comme vous voyez, j'ai une excellente mémoire et j'oublie rarement un visage ou dans votre cas, votre museau.

Croisant les bras, elle s'appuya dos à un arbre et l'observa.

-Que venez vous faire par ici?

Elle jeta un bref regard aux alentours et se redressa en entendant la proposition d'Ilunos. Elle n'était pas contre le fait de s'éloigner. Elle le regarda.

-Eh bien. Puisque vous le proposez, nous pourrions aller discuter plus loin et se mettre à l'abri du vent. Vous pourrez ainsi me dire ce que vous avez fait pendant tout ce temps et me donner des nouvelles du monde.

Elle se mit à avancer dans la direction de son refuge, laissant au loup le temps de venir marcher à ses côtés.

-Vous ne m'empêchez pas de profiter de cette soirée. J'avais justement besoin de me changer les idées. Venez. Je vais vous montrer un lieu intéressant. Si vous repassez dans le coin, vous pourrez toujours l'utiliser vous aussi.

Elle tourna la tête vers l'elfe-loup.

-Vous venez de loin comme ça?

Tout pour penser à autre chose qu'à son fiancé qui devait se remettre les idées en place à présent et récupérer de sa chute.

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 26 Fév - 5:17

Ilunos était satisfait de l'effet de surprise, bien que Minerva marquait un point. Il était passé à deux cheveux de trépasser, si ce n'était d'elle. L'elfe-loup souriait devant la bonne mémoire de la jeune elfe de la nuit. Elle n'hésitait pas à faire une référence à côté animal, ce qui le faisait sourire.

Elle le questionna sur sa présence à cette heure, alors qu'il regardait autour d'eux. À la place, le jeune homme avait proposé de s'éloigner. Elle accepta cette proposition.

Ilu' rejoignait Minerva pour marcher côte à côte. Il était rassuré à l'idée qu'elle veuille bien de sa compagnie. Sa curiosité était piquée lorsqu'elle parla de lui montrer un lieu intéressant. La forêt avait de nombreuses cachettes et même les terres entourants les Cavernes de Faywë gardaient toujours quelques secrets.

En marchant aux côtés de la jeune fille, l'elfe-loup tourna la tête vers elle. Il décida de répondre à sa question.

- Pour les directions, j'arrive du nord. J'avais fait une halte à l'Auberge du Lion d'Or, un endroit bien accueillant pour les voyageurs. Je revenais vers mon petit coin de pays, comme on dit... et je ne serais pas dans le tort de dire que vous faites partie de cette parcelle de terre que j'appelle la maison. Expliqua t-il en souriant.

Il savait bien qu'elle comprendrait le sens de ses paroles. La forêt de Fylaris et les Cavernes de Faywë étaient bien assez près l'une de l'autre pour dire qu'elles étaient dans la même région.

- Depuis notre rencontre, j'ai voyagé un peu partout à travers le monde vers d'autres contrées. J'ai fait la route pour atteindre la forêt de Naevyan, où je voulais faire de l'observation sur les espèces qui y vivaient. Cette forêt est un peu plus différente de celle-ci, mais ça n'en demeure pas moins une forêt. J'ai eu quelques mésaventures pour cette expédition... mais je suis bien heureux d'être toujours en vie après l'altercation qui a eu lieu. Raconta t-il d'abord, sans mentionner les détails entourant les Guerriers Noirs. L'essentiel se résumait à un petit conflit où il avait réussi à préserver sa vie.

- Après quelques temps, j'ai repris la route vers les plaines, qui sont à quelques lieux au nord d'ici. J'ai cherché un peu de travail pour gagner ma croûte pendant la saison des pluies. J'ai fait preuve de patience avant de décrocher un petit contrat qui m'a mené sur les Terres d'Arkhendar. Si vous ne le savez pas, ces terres ne sont plus habitées depuis longtemps et pourtant... certaines créatures arrivent à survivre dans cet endroit qui empeste.... Je ne saurais le décrire exactement en un mot, mais la désolation donne des froids dans le dos. Pour ajouter à mon contrat de capture, mon employeur a décidé de m'éliminer en envoyant un groupe de mercenaire à mes trousses.

Il marqua une pause en se remémorant bien ce souvenir. Par l'entrefait, Ilunos laissait le temps à Minerva d'assimiler son histoire. Son regard était rivé devant lui à présent.

- La chance était de mon côté une fois de plus. Heureusement, j'avais installé des pièges pour attraper une créature. Je ne vous cache pas le fait que j'ai été forcé de défendre ma peau contre ces hommes. J'avais la chance de les laisser vivre, mais la soif de la richesse et la soif de sang les motivaient à remplir leur part du contrat. Tenta t-il d'expliquer pour adoucir la triste réalité. Prendre la vie d'une autre personne était immorale en soi. Toutefois, certaines situations exigeaient un sacrifice afin de servir une leçon aux autres individus tentés de reprendre le flambeau. L'elfe-loup avait la tête basse à ce moment, mais il avait passé par dessus ce péché depuis longtemps. Il avait fini par accepter cette réalité, même si elle pouvait choquer la jeune personne à ses côtés.

- Enfin, j'ai eu une visite inattendue après cet affrontement avec une certaine Elyandra. Elle m'avait déjà approché par le passé, pour me proposer une offre intéressante à ses yeux. J'avais refusé à l'époque, puisque je ne voyais pas un intérêt à me joindre à la force du chaos. Certaines causes sont nobles dans leurs intentions, mais nous ne sommes pas obligés de partager les idéaux de certains êtres, ne croyez-vous pas ? Demanda t-il à ce moment.

Il garda le silence un instant, histoire de laisser la jeune fille répondre à la question.

- Quoi qu'il en soit, lorsque Sahmyra est arrivée, je m'étais mis en chemin pour aller à Olinal, une magnifique ville portuaire. La grande cité des changeurs de forme. Une tempête s'est abattue alors que j'arrivais à l'Auberge du Lion d'Or, tout juste à plusieurs kilomètres au nord d'ici. Disait-il en désignant la direction mentionnée.

- J'ai rencontré une jeune femme, une guérisseuse du nom d'Alanya. Après avoir discuté, nous avons décidé de faire la route ensemble jusqu'à Olinal, puisqu'elle habite tout près de la ville. J'ai eu l'occasion d'apprendre quelques leçons sur la guérison grâce à elle. Un jour, nous nous étions arrêtés dans une auberge et nous avons été contraint de soigner des gens. Si vous aviez vu le nombre de patients, vous en auriez perdu la tête. Heureusement, ils étaient atteint d'une bonne toux pour la plupart d'entre eux. Oh, je ne vous ai pas parlé de l'aubergiste de ce village là. Un vrai coq! Cet homme aurait pu être un grand marchand, car il essayait de vanter les commodités de ses lieux comme je n'avais jamais cru possible. C'était bien amusant de le regarder alors qu'il se pavanait comme un paon, même si j'ai poussé le bouchon un peu. Après notre arrêt, j'ai repris la route vers Olinal avec Alanya afin de la raccompagner chez elle. Disait-il d'un ton légèrement triste en prononçant ses dernières paroles.

Il aurait bien aimé faire une route plus longue et profiter de la compagnie de la jeune femme, mais elle était appelée ailleurs. Peut être la reverrait-il un autre jour ? Ilu' souriait légèrement devant cette possibilité.

- Après mon affaire à Olinal, j'ai entrepris la route du retour... seul avec moi-même. Voilà ce que j'ai fait depuis notre dernière rencontre. J'ai voyagé par le monde pour en apprendre plus. Je me suis fait quelques amis de plus et je reviens chez moi, pour prendre du repos. Souffla t-il finalement.

Ilunos tourna la tête vers Minerva, en lui adressant un sourire.

- Je doute que vous avez vécu autant de choses de votre côté, mais le loup vous retourne la question.

À tout ceci, il ajoute une question à laquelle il n'avait pas pensé depuis la première rencontre.

Préférez-vous que je m'adresse en vous ou en tu ? Pour votre cas, je crois que le « tu » vous sierais mieux qu'un « vous ». Ce serait plus approprié... mais je respecterai votre décision.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 26 Fév - 18:07

Minerva avait repris la route vers son refuge écoutant le récit du loup. Il en avait fait du chemin. Était-ce le fait de voyager si longtemps en solitaire qui le rendait si bavard lorsqu'il croisait une oreille attentive pour l'écouter? Elle remarquait aussi que lorsqu'il rapportait des faits, il était légèrement moins porté à parler par image. Légèrement moins. Ce qui ne voulait pas dire qu'il ne s'exprimait plus de la sorte par moment. Elle devait parfois redoubler d'effort pour comprendre le sens de ses paroles, mais finissait par cesser de chercher une traduction pour se concentrer sur le reste de ses aventures. Elle ne put s'empêcher de commenter, suite à son récit avec l'affrontement de certains hommes lors d'une mission:
-Vous vivez dangereusement, c'est le cas de le dire!

Cela ne l'interrompit pas dans son flot de paroles et il poursuivit son récit, pour lui raconter une rencontre avec une certaine Elyandra et l'offre qu'elle lui avait faite déjà auparavant. Il s'arrêta l'espace de quelques secondes pour lui demander son avis et elle glissa quelques mots sur le sujet:
-Chacun ses croyances et le droit de choisir ce qu'il croit être juste. Tout est une question de point de vue. Nous avons aussi le droit de ne pas être en accord avec les idéaux des autres. Si nous pensions tous de la même façon en ce monde, la vie serait bien monotone!

Il passa ensuite sur un autre sujet. Une autre aventure. Cette fois, il avait rencontré sur son chemin, une jeune femme. Une guérisseuse du nom d'Alanya. Il lui parla également d'un aubergiste qui semblait être un sacré bonimenteur pour vendre les charmes de ses lieux. Minerva n'avait jamais voyagé, hormis d'avoir explorer l'environ des caverne et la forêt qui lui était voisine. Elle parvenait cependant à imaginer ce genre de personnage.
-Vous semblez avoir appris beaucoup lors de ce voyage. Et avoir trouvé agréable compagnie pour voyager.

Elle nota une certaine note de tristesse lorsqu'il acheva la fin de son récit. Elle lui jeta un bref regard.

-J'imagine que c'est le fait d'avoir pu voyager avec une autre personne et non plus en solitaire qui vous laisse cette pointe de regret dans la voix et le regard. Vous auriez aimer que votre route se prolonge sans devoir vous parler à vous même ou vous perdre dans vos propres pensées pour passer le temps.

Il termina par la mention qu'il était finalement revenu en ces terres pour rentrer chez lui.

-Resterez-vous un moment les pattes en ces lieux ou bien l'envie vous prendra-t-elle de repartir bientôt comme si une horde de puces était à vos trousses?

Elle pouvait aussi s'exprimer en image quand elle le voulait. Ce n'était certes pas aussi poétique que ses formulations à lui, mais bon. Il lui retourna ensuite sa question. Elle prit un temps pour réfléchir.

-Je crains que mes aventures ne soient pas aussi rocambolesques que les vôtres.

Avant qu'elle poursuive plus loin, il l'interrompit une nouvelle fois pour lui dire qu'elle pouvait le tutoyer si elle en avait envie.
-Si vous... tu insistes. Dans ce cas, tu devras le faire aussi avec moi.

Ils avançaient bon train vers le refuge de Minerva. Avec un tel moulin à parole à ses côtés, elle devait admettre qu'elle n'avait pas vu les minutes s'écouler. De ce fait, elle aperçut le lieu convoité un peu plus loin entre les arbres.
-Allez, viens. Allons nous mettre à l'abri avant que je doive transporter un loup congelé jusqu'à mon repère.

Elle accéléra le pas, ouvrant la marche. Quelques instants plus tard, ils se trouvaient à l'abri dans une petite caverne. Il y faisait froid, mais Minerva avait entassé du bois dans un coin pour le tenir à l'abri de la neige. Elle alluma un feu qui réchauffa bientôt les lieux. On ne pouvait pas voir la lueur qui éclairait maintenant la grotte de l'extérieur de celle-ci.
-Voici, mon refuge. J'y venais quand je voulais avoir la paix de mes frères. Maintenant, c'est lorsque je veux avoir celle de mon fiancé.

Elle tira de l'ombre un coffre pour le dévoiler aux yeux de l'elfe-loup.

-Si jamais tu passes par ici, tu pourras t'y installer si le coeur t'en dit. Je garde toujours du bois en cas de besoin. Dans ce coffre, j'ai des couvertures et des coussins. En plus que quelques manuscrits pour passer le temps.

Disant cela, elle l'ouvrit et comme pour confirmer ses dires, sorti quelques coussins et des couvertures. Elle de défit de sa cape et son carquois. Elle les installa ensuite autour du feu et en tendit à Ilunos.
-Ça n'a sans doute pas le confort d'une auberge, du moins j'imagine, puisque je n'ai jamais mis les pieds dans un pareil établissement. Mais c'est mieux qu'être assis directement sur le sol.

S'installant à son tour sur des coussins, elle débuta le récit des aventures qu'elle avait connu lors des derniers mois. Il n'y avait pas grand chose à dire, sauf parler d'une mésaventure qu'elle avait eu en sauvant un enfant de poursuivants, des gardiens des origines qui voulaient lui faire la peau que parce qu'il était hybride.  
-Pour revenir à ce que tu disais plus tôt sur les idéaux des gens, je risque de me contredire... mais j'avoue que dans ce cas précis, je ne peux pas comprendre ces gens qui se croient supérieurs aux autres parce qu'un seul sang coule dans leurs veines. Et qu'ils s'en prennent si lâchement à un enfant... Ça me met en rogne!

Elle soupira et poursuivit son récit, évitant de mentionner le rôle du père et le nom de ce dernier, disant seulement qu'il lui avait ensuite prêter main-forte, puisque ces gardiens s'en était pris à elle en riposte au fait qu'elle avait aidé les deux hybrides en mauvaise posture.
-Je venais de gagner un peu de liberté en gagnant de mon fiancé qu'il arrête de me faire suivre par ses deux laquais. Je n'ai pas rapporté ces faits à ce dernier. Tu es le seul au courant. Quoi qu'il en soit, il a dû se passer quelque chose, puisque depuis un moment, ils ont recommencé à me suivre.

Elle grinça des dents.

-Mon mariage aura lieux dans quelques semaines... Et il commence à se croire tout permit!

Elle soupira et reporta son attention sur le loup.

-Comme tu vois, on ne vit pas grand chose quand on ne peut pas s'éloigner de ces lieux.

Elle s'étira et s'étendit sur les quelques coussins disposés autour d'elle.

-Si tu m'as croisé tout à l'heure c'est parce que je viens encore de me disputer avec lui. Il m'a remit ses deux laquais dans les pattes. Je suis allé le voir pour lui faire savoir mon mécontentement et il m'a rit au nez, me traitant de jeune femme capricieuse.

Elle regarda le loup de l'autre côté du feu.

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 26 Fév - 22:50

En marchant ensemble vers le lieu d'intérêt, Ilunos avait raconté ses aventures depuis sa dernière rencontre avec Minerva. Il avait entendu le commentaire de celle-ci suite à l'histoire de l'affrontement. Sur le coup, il n'avait pas répliqué à ce commentaire, puisqu'il débitait la suite de ses aventures.

Pour la seconde partie, Ilu' avait résumé sa rencontre avec Elyandra dans les Terres d'Arkhendar. À la fin de cette anecdote, il avait marqué une pause pour permettre à la jeune elfe de la nuit de répondre à sa question. Elle n'avait pas tort du tout à ce sujet et il se plaisait bien à cette idée là.

L'elfe-loup entama la dernière partie de son récit, où il décrivait sa rencontre avec Alanya. Il n'avait pas omis de mettre des détails sur son apprentissage lors de ce voyage vers Olinal. À ce dernier segment, il avait joint l'anecdote entourant un aubergiste bien particulier. De retour sur le voyage en compagnie de la guérisseuse, Ilu' termina sur une note triste. Aux paroles de la jeune femme, il hocha la tête. Il devait se rendre à l'évidence, voyager seul commençait à devenir un fardeau lourd sur ses épaules.

Ilunos avait conclu son récit par son retour dans cette région familière. Minerva l'interrogea sur la durée de sa présence. Il ne pouvait s'empêcher de sourire lorsqu'elle employa une image pour exprimer ses idées.

- Je crois que je resterai un moment ici. Répondit-il.

- Mon aide sera plus utile ici... Ajouta t-il sans préciser ce qu'il voulait dire.

L'elfe-loup avait retourné la question à la jeune elfe de la nuit, mais il la devança avant qu'elle ne puisse raconter son histoire. Elle allait le tutoyer, alors il en ferait de même. Ils avaient parcourus une bonne distance en marchant. Ilu' réalisa qu'il avait fait le moulin à parole, mais il se sentait bien malgré tout ce monologue. Le temps avait filé bien plus vite.

Minerva faisait part de sa dernière observation, en indiquant qu'ils étaient tout près du lieu convoité.

- Oh, mais je ne tiens pas à devenir un loup congelé ! Répliqua t-il d'un ton amusé.

Accélérant le pas, Ilu' suivait son guide de très près jusqu'à une petite caverne plus loin. Il devait prendre un moment pour s'habituer à l'obscurité de la caverne. Il ne pouvait pas voir dans le noir, mais son sens de l'odorat et de l'ouïe l'aiderait à suivre les directions empruntées par la jeune femme. Malgré les ténèbres, il avançait prudemment en suivant ce qu'il percevait. La lumière d'un feu de bois illumina la caverne et Ilunos souriait devant cette idée.

Minerva lui apprenait qu'il s'agissait de son refuge, un endroit où elle se rendait pour être en paix. L'elfe-loup s'approcha du feu et il voyait la jeune elfe de la nuit sortir un coffre, caché dans un coin de ce refuge improvisé.

- C'est bien gentil. Je tâcherai d'entretenir les lieux si je passe ici.

Il était surpris par le contenu du coffre de bois. Elle en extirpa quelques coussins et quelques couvertures. Alors qu'elle retirait sa cape et son carquois, Ilu' décida de faire de même. Il déposa son sac de voyage, son sac et son carquois. Il poussa un soupir d'aise, même si son sac était plus léger qu'au début de la saison. Il prit les coussins et les couvertures offertes par cette jeune amie.

- Une auberge n'est pas plus différente du confort d'une maison. La différence est simplement la taille et que ce n'est pas seulement la famille qui peut être hébergée dans l'établissement. Expliqua t-il sommairement.

Ilunos s'installa confortablement et Minerva en faisait de même. C'était à son tour de se taire et d'écouter celle-ci. Elle lui raconta une mésaventure au sujet d'un enfant et d'un homme. Elle exprima son mécontentement face à la situation. Des hommes avaient attentés à la vie d'un enfant, un petit être qui n'avait aucune chance face à des êtres endurcis. Il partageait cette frustration face aux sangs purs qui se croyaient tout permis.

L'elfe-loup n'en voulait pas à l'elfe de la nuit, puisqu'elle ne mentionnait pas tous les détails. Après tout, il n'avait pas tout dit lui-même lors de son récit. Il était surpris d'être le seul confident qui connaissait cette histoire de sauvetage. L'idée du mariage ne plaisait pas à Minerva. Ilunos le percevait dans ses expressions, puisqu'il n'avait pas dévié son regard. Il l'avait observé tout au long du récit.

Elle expliqua le comment du pourquoi il l'avait croisé plus tôt. Il lui adressa un sourire.

- Tu as fait une bonne action en sauvant la vie de ce père et de son enfant. C'est une injustice de s'en prendre à un enfant... Enfin, vous avez bien agi malgré le risque. Commenta t-il sur le sauvetage.

- Je suis toujours dérouté par cette coutume de forcer un mariage de la sorte. Je ne peux pas comprendre la pression qui est sur vos épaules, mais je peux comprendre ta soif de liberté. La captivité n'est pas une vie heureuse. Disait-il en ce qui concernait le mariage de Minerva avec son fiancé.

L'elfe-loup arrêta ses paroles à ce moment. Il baissa son regard vers le feu. Il poussa un léger grognement, sachant bien qu'il était impuissant dans cette situation. Si la décision lui appartenait, il aurait bien emmené Minerva avec lui, pour changer son destin. Elle aurait pu découvrir le monde comme elle en rêvait, mais la réalité était bien différente.

Poussant un soupir, Ilunos releva son regard sur Minerva.

- Ton fiancé ne prend peut être plus de risque de te laisser agir à ta guise. Si je me souviens bien, ce mariage est une sorte d'investissement pour lui... Reprenait-il avec dégoût.

- Tu vis avec le danger aussi, si je peux reprendre tes mots. Pour ma part, c'est ce que je suis... qui met place dans une fâcheuse situation. Il faut dire que cette altercation, que je t'ai raconté, n'avait rien de plaisant. Je suis un être vivant comme tout le monde et disons que j'ai fait savoir mon mécontentement à l'idée d'être capturé comme un loup sauvage. Expliqua t-il en revenant sur cette anecdote.

Il poussa un nouveau soupir en regardant le feu.

- Si seulement les choses étaient différentes... Murmura t-il finalement.

- Le loup que je suis voudrait bien t'aider, mais il ne sait pas comment y parvenir. Il existe bien une solution à ton problème... mais laquelle ?

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Sam 27 Fév - 20:43

Minerva avait rapporté les faits sur l'aventure la plus rocambolesque qu'elle avait pu vivre pendant qu'il parcourrait le monde. Le reste n'était qu'une routine monotone, sans grand rebondissement. Il lui fit un commentaire sur cette action et elle faillit rire en l'entendant passer du tu au vous dans sa phrase. S'en était-il seulement rendu compte? Il n'avait pas cherché à se reprendre. Puis, il en vint sur le sujet plus épineux des mariages arrangés de son peuple. Elle soupira tout en l'écoutant, étendu sur les coussins pendant qu'elle se chauffait près du feu. Encore une fois, il passa du tu au vous et cette fois-ci dans la même et unique phrase. Elle allait finir par croire que c'était une manie chez lui.

-C'est une coutume qui existe depuis bien longtemps chez nous, expliqua-t-elle. J'ai lu qu'elle existait aussi ailleurs, mais surtout dans des familles de haut rangs.

Elle tourna la tête vers Ilunos, surprise de l'entendre grogner comme un loup, malgré sa forme humanoïde.

-Pour tout dire, à une époque, notre peuple était menacé. Il fallait donc remédier au problème en assurant la descendance. Aussi, dès qu'une femme fut en âge et surtout en état d'avoir un enfant... Eh bien!

Elle soupira et balaya le tout du reste de la main. La suite il devait la deviner aisément. Le mariage et mettre des enfants au monde avait été la solution trouvée. Au détriment de ce que pouvait penser les jeunes femmes soumises à l'exercices. Elle soupira de plus bel, ses pensées dérivant aussi. Ilunos la ramena au présent en parlant de son fiancé.

-En effet, il a passé un contrat avec mes parents. Au lieu que ce soit mes parents qui versent une dote comme je crois que c'est la coutume ailleurs, c'est plutôt lui qui a eut a en donner une.

Elle fixa le plafond de la caverne.

-J'arrive par moment à le supporter. Mais quand il devient trop envahissant dans ma vie privée, j'ai beaucoup plus de mal à le faire.

Elle se gratta le front, comme si cela allait aider à remettre ses idées en place.

-Au fond... je ne crois pas qu'il soit tant inquiet pour son investissement. S'il m'arrivait quelque chose, mes parents lui rendrait la dote qu'il a offerte pour moi et se trouverait une autre épouse, avoua-t-elle enfin. Non... Je crois qu'il serait plus juste de dire qu'il est un tant soit peu trop protecteur et contrôlant. Chaque affaire à sa place... Tu devrais voir son bureau, pas un papier n'est de travers!


Un autre commentaire de la part d'Ilunos lui évita de replonger dans ses pensées. Elle se tourna et s'appuya sur un coude pour l'écouter et le regarder par-dessus les flammes. Vivre avec le danger? Il n'avait pas idée à quel point elle avait joué avec ce dernier quand elle avait prêté main forte à Alistair et son fils, alors que les rumeurs que des gardiens des origines rôdaient dans le coin. Il sembla ensuite se parler à lui-même et lui fit une proposition qui la fit sourire.

-Ne t'en fait pas pour moi. Au fond... je peux me compter chanceuse. J'ai eu la chance d'atteindre mon dix-huitième anniversaire avant que mon mariage n'arrive. D'autres sont mariées bien plus jeune. À peine sorti de l'enfance à treize ans.

Elle s'étira avant d'ajouter.

-La solution est de faire mon devoir. Si je fuis, j'aurai la liberté, mais le reste de ma famille sera traitée comme moins que rien.

Elle haussa les épaules.

-Et puis... Il y a des façon de faire comprendre à mon futur mari, que je ne suis pas sans défense comme il semble le croire...

Un sourire en coin s'étira sur ses lèvres:

-Jusqu'à ce que je te sorte de ce mauvais pas, il flottait dans son bureau, le dos bien appuyé au plafond. Bon... l’atterrissage a dû se faire moins en douceur lorsque j'ai relâché mon attention, mais bon. Se faire raccourcir le nez ne lui fera pas de mal.

Elle eut un petit rire.

-Enfin, assez parler de ça. Dis-moi, tu as parlé d'une forêt inhabitée que tu as visité tout à l'heure. Est-ce que tu entends par là qu'il n'y a pas d'hommes qui s'y rendent ou bien est-ce que même les animaux qui vivent normalement en ces lieux y étaient absents?

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Dim 28 Fév - 2:11

Ilunos n'avait pas porté attention à la manière dont il s'était exprimé à Minerva. Il était passé du tu au vous à deux occasions, alors qu'il revenait sur le sauvetage réalisée par la jeune femme et sur le mariage arrangé. Elle expliqua que le mariage forcée était une coutume qui remontait à une autre époque, où le peuple des elfes de la nuit était menacé. Il hocha la tête en ce qui concernait cette méthode ailleurs. Dans les hautes sphères de la société, ce type de mariage pouvait être courant selon les circonstances.

L'elfe-loup avait très bien compris l'idée qui suivait les conditions appropriées pour une jeune fille d'être mariée. La jeune elfe de la nuit ne semblait pas approuver tout à fait ces propos, puisqu'elle soupirait une fois de plus. Il avait changé de sujet pour discuter du fiancé de celle-ci. Elle confirma ses dires sur la question du contrat. Toutefois, le fiancé avait versé une dote aux parents de sa jeune amie et non l'inverse.

Minerva disait qu'elle arrivait à supporter cet homme. Lorsqu'il était envahissant, elle n'arrivait plus à le supporter. Cette réaction était tout à fait normale.

Ilunos dessina un sourire devant l'attention protectrice du fiancé de celle-ci. Il maintint son sourire en songeant à un bureau bien organisé. Il avait repris la parole pour dire à la jeune femme qu'elle vivait également avec le danger dans les circonstances de ses gestes.

L'elfe-loup avait murmuré quelques paroles, mais il adressa néanmoins une offre à la jeune elfe de la nuit. Elle lui disait de ne pas s'inquiéter pour elle. Après tout, elle avait eu la chance d'atteindre ses 18 ans avant d'être mariée. Les paroles de sa jeune amie s'étaient poursuivies sur la solution à suivre: faire son devoir. Ces derniers mots semblaient apaiser l'esprit d'Ilu' à ce moment. Il savait bien qu'elle avait raison au fond.

Minerva raconta l'anecdote qui s'était produit. Son fiancé avait eu droit à un petit moment dans les airs dans son bureau alors qu'elle le sortait du piège. Ilunos fut amusé de connaître cette situation, qui la faisait bien rire.

- Il va peut être prévoir quelques coussins la prochaine fois pour amortir le choc! Commenta t-il rapidement.

La jeune elfe de la nuit changea de sujet pour aborder une autre discussion. L'elfe-loup l'écoutait tout en changeant de posture. Il avait fini par s'étendre sur quelques coussins, mais il garda la tête tournée vers elle.

- Tu voulais dire les Terres d'Arkhendar. Ce n'est pas une forêt, mais plutôt une vaste plaine désolée. Les hommes et les animaux sont incapables de vivre dans ces terres ravagées par les conflits de l'homme. Les bêtes ont désertés ce territoire où rien ne pousse... c'est un endroit où la désolation est maître. Les rumeurs disent que des créatures vivent malgré tout dans cet endroit et je reste étonné devant ce fait.

Il marqua une brève pause, réfléchissant lui-même aux circonstances qui expliquaient ce mystère.

- Je suis sûr d'une chose, tu ne voudrais pas mettre les pieds là-bas. L'angoisse attend au détour et il y a cette impression désagréable d'être surveillé... de devoir être aux aguets à tout moment. Disait-il en frissonnant.

Ilunos observait le feu pendant un long moment, sans dire un seul mot. Il savourait le moment de tranquillité. Lorsqu'il leva son regard vers Minerva, il lui adressa un sourire.

- Si tu as d'autres questions sur le monde, n'hésite pas à les poser. Disait-il pour briser la quiétude de la petite caverne.

- Dis-moi, si tu aurais vu un loup marcher dans les environs, aurais-tu tenté de l'appeler par son nom ? Demanda t-il d'un ton taquin. Il faisait référence à leur première rencontre où elle avait dit cette idée.

Pour ajouter à la question, il lança un regard doux à la jeune femme. Il adoptait un véritable air de chien qui tentait d'amadouer une personne, voir soudoyer cette personne pour obtenir quelque chose.

- Surtout s'il fait ce genre de regard ? Renchérissait-il.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Dim 28 Fév - 2:55

Minerva écouta Ilunos avec attention lorsqu'il lui parla du lieu qu'il avait exploré. Elle s'était trompé dans les détails quand elle l'avait interrogé sur le sujet, mais il avait compris de quoi elle parlait.

-Désolée! Tu as tellement voyagé et tout raconté rapidement tout à l'heure que j'ai mélangé les lieux.

Elle se tourna sur le ventre, s'appuyant les bras et la têtes sur une pile de coussins plus haute que le reste et le regarda.

-Attention. Si tu m'offres de me parler du monde, je pourrais te retenir captif dans cette grottes pendant des jours jusqu'à ce que ma curiosité soit satisfaite.

Elle se mit à rire de bon cœur lorsqu'il ramena sur le tapis une chose qu'elle lui avait dite il y a des lunes de cela.

-Tu as bonne mémoire! Je ne me souvenais pas avoir dit ça. Je l'avoue je dois avoir une mémoire sélective.

Elle tisonna un peu les bûches avec une branche pour raviver le feu et continua sur cette histoire.

-J'ai croisé des loups. Mais aucun n'a eu le réflexe de soudoyer les gens en leur faisant les yeux doux. Ce doit être une habitude spécifique à un certains loup que je connais.

Elle reposa la branche et s'appuya sur les coussins.

-Dis-moi, c'est comment voyager par cette saison?

Elle jeta un oeil vers l'entrée de la caverne plus loin.

-Sahmyra n'est pas reconnue pour être clémente. Ce ne doit pas être facile avec toute cette neige?

Elle perdit son regard dans les flammes.

-Est-ce que la température est la même partout? Je veux dire, est-ce que y'a des endroits où il fait un peu plus chaud? Ou bien est-ce que Sahmyra recouvre tout de ses neiges éternelles?

Voilà qu'elle commençait à s'exprimer avec un langage un peu plus coloré. Pas au point du loup, mais il devait l'influencer sans doute.

-Il doit être tentant par cette saison de rester chez soit, près d'un bon feu avec des gens qui nous entourent.

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Dim 28 Fév - 5:13

Ilunos avait expliqué la situation des Terres d'Arkhendar à Minerva. Elle s'excusa, mais elle souleva un point important. Il avait raconté ses histoires de voyage à une vitesse telle qu'il était difficile de retenir les détails convenablement. Pour compenser devant cette remarque, il lui adressa un air marqué d'un malaise, voir désolé avant de répondre à la question.

L'elfe-loup avait gardé le silence pendant un moment. La quiétude de la caverne était apaisante et il brisa cette tranquillité en offrant à la jeune elfe de la nuit de répondre à ses questions sur le monde. Elle le mit en garde, car sa soif de connaissance était très grande. Elle risquerait même de le garder quelques temps, ce qui ne l'aurait pas dérangé le moins du monde. Elle était une amie et tout comme lui, elle semblait avoir une soif d'apprendre. Il riait de bon coeur à la suite de celle-ci.

- Du moment que tu n'oublies pas de nourrir le loup, je crois qu'il se plairait bien à cette captivité. Glissa t-il pince-sans-rire entre deux instants.

Ilu' avait ramené sur le tapis, un fait marquant de leur première rencontre. Il cessa de faire les yeux doux à la jeune femme pour lui adresser un sourire. Elle avait vu des loups, mais ces derniers n'avaient pas adressés de regards particuliers aux gens. Il fit un clin d'oeil sur le fait qu'il s'agissait d'une caractéristique liée à certains loups.

Minerva cessa de jouer avec le feu pour le maintenir en vie et Ilunos écouta ses questions. Elle le bombardait déjà de questions, mais il était bien heureux d'y répondre.

- Voyager par cette saison n'est pas très facile. Le froid et la neige ralentissent la progression des voyageurs. Une tempête force l'arrêt dans un lieu sécuritaire. Certaines personnes peuvent se perdre dans le brouillard blanc de Sahmyra et c'est une épreuve que personne ne veut affronter.Répondait-il d'abord aux deux premières questions.

- Bien que la saison est généralement froide, il est possible de trouver quelques endroits plus chaleureux malgré les surprises glacées. Sahmyra semble sélective pour savoir qui portera un manteau blanc plus épais. Tantôt, une forêt revêt la blancheur des moutons célestes pour célébrer la saison. Tantôt, les grandes étendues deviennent le lieu de grandes montagnes de neige.

Ilunos s'arrêta là. Il regardait le feu à son tour, alors qu'il réfléchissait à l'idée de rester chez soi.

- Par cette saison, il est en effet tentant de rester au chaud... entouré des gens qui nous sont proches. Mais parfois, nous sommes contraints de sortir malgré les neiges éternelles de Sahmyra. Ce n'est pas une saison facile et il faut bien se vêtir lorsque nous quittons les caresses du feu. Mais nous sommes bien heureux de retrouver l'accueil chaleureux des repas chauds et réconfortants lorsque nous revenons dans la tanière. Expliqua t-il avec un brin de nostalgie dans la voix.

- J'imagine que c'est différent en bas, n'est-ce pas ? Demanda t-il en retour.

- Tu n'as pas besoin d'emprunter la peau des bêtes pour rester au chaud, non ? Ajouta t-il avec un regard brillant de curiosité.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Dim 28 Fév - 6:56

Minerva avait bombardé le loup de question. À son tour de recevoir un flot de paroles rapides qui laissaient à peine le temps de placer un mot. Malgré ce fait, il prit le temps de lui répondre, avec un langage toujours aussi coloré. Si coloré, qu'elle dut redoubler d'effort pour en comprendre le sens. En tout cas, à certains moments, il parlait de la neige. Il avait trouvé plusieurs façon différentes d'exprimer ses idées.

Au fil de son récit, elle s'imaginait ce que ça pouvait être de parcourir ce monde en cette saison. Pour elle, les choses seraient sans nul doute deux fois plus compliquées. Elle ne pouvait sortir que la nuit et elle n'osait imaginer, sur une grande distance ce que ce serait de voyager à cette période du jour où les températures descendaient encore plus bas.

Bien sûr, elle sortait des cavernes pendant Sahmyra, comme en cet instant, mais elle n'était jamais très très loin d'un abri. Si le froid s'infiltrait sous ses habits de saison, elle n'avait pas à craindre les engelures. Il y avait des avantages à la liberté et voyager partout comme bon lui semble, mais des inconvénients aussi à bien y songer.

Malgré ses pensées, Minerva n'avait pas perdu le fil de la conversation avec Ilunos. Ce dernier semblait nostalgique de sa tanière comme il disait.

-Retourner chez soi après une longue route a toujours quelque chose de réconfortant, j'imagine. Cela fait réaliser ce qu'on a.

Il lui posa des questions à son tour sur la vie dans les cavernes.

-Eh bien... La température y est quand même agréable. La chaleur nous vient du sol... de la terre. Mais ça n'empêche pas qu'un bon feu aide bien par moment. Du moins, je me suis habituée à la clarté qu'il dégage.

Elle le regarda.

-Nous en employons si nous devons sortir des cavernes. Surtout que nous ne pouvons sortir que la nuit. La température est moins clémente que le jour. Mais c'est certain qu'une bonne cape et des gants nous dur plusieurs années.

Elle fit un sourire en coin.

-Enfin, surement plus longtemps celles qui appartiennent à des loups solitaires parcourant ces contrées.

Elle tisonna de nouveau les bûches.

-Dis-moi. Tu as dis que tu avais appris à fabriquer des... des... remèdes je crois? Tu sais s'il en existe pour faire comprendre le bon sens à des gens? demanda-t-elle pince sans rire, pensant à son fiancé en posant cette question. Je veux dire, à part les laisser tomber d'une certaine hauteur sur leur nez.


_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Dim 28 Fév - 18:15

Ilunos avait accepté de répondre aux nombreuses questions de Minerva au sujet de la saison de Sahmyra. Il expliquait comment c'était de voyager pendant la saison froide en décrivant certains points marquants liés à la température. Il avait conclu par le retour à la tanière, un endroit jugé bien acceuillant après le froid de Sahmyra.

-Retourner chez soi après une longue route a toujours quelque chose de réconfortant, j'imagine. Cela fait réaliser ce qu'on a.

L'elfe-loup souriait aux paroles de la jeune elfe de la nuit. Il était tout à fait agréable de revenir à la maison, et ce peu importe les circonstances. Bien sûr, elle pouvait comprendre ce sentiment lorsqu'elle retournait chez elle après une promenade à la surface tout en ignorant la présence de son fiancé.

C'était à son tour de retourner quelques questions à la jeune femme. Il était curieux sur la vie dans les cavernes. Elle raconta les rudiments de la vie en bas. La chaleur venait de la terre principalement, mais elle partagea le fait qu'elle aimait bien sentir la présence des flammes. Elle avait pris l'habitude de la luminosité du feu.

Le loup hocha la tête quant à l'utilisation propice du feu. Ces êtres supportaient mal les rayons du soleil, ce qui les obligeait à sortir la nuit. Il était évident que les vêtements chauds avaient une plus grand longévité chez ces gens vivant sous terre. Minerva affichait un sourire en coin et Ilunos appréhendait la suite. Il ne pouvait s'empêcher de sourire également devant le fait que ses vêtements ne duraient pas aussi longtemps que ceux de sa jeune amie.

- Tu as tout à fait raison. Toutefois, le loup solitaire a sa propre fourrure en cas d'imprévu. Répliqua t-il sur un ton amusé.

Retrouvant son sérieux, Ilu' observa le feu. Sa jeune amie le tisonnait une fois de plus pour garder la flamme en vie. Il était amusé par la question, songeant aussitôt au fiancé de celle-ci.

- Oui, j'ai appris à concocter quelques remèdes sous l'oeil vigilant d'Alanya. Malheureusement, un remède pour redonner le bon sens au gens n'existe pas à ma connaissance. Toutefois, tu peux toujours tenter de l'apaiser avec un parfum de lavande... au point de l'endormir, si tu veux lui épargner un autre moment avec le dôme de ta maison. Répondait-il sur le même ton pince-sans-rire.

- Je ne connais pas tout sur les remèdes, mais j'ai appris quelques préparations essentielles pour survivre un peu plus longtemps. Selon mon mentor dans le domaine, je pourrais changer de domaine si jamais la chasse ne me convenait plus.

Ilunos donna un petit coup de main pour tisonner le feu.

- J'ose croire que tu aurais préféré vivre autrement. Tu aurais probablement aimé faire tes choix... tout particulièrement sur l'homme qui partagera ta vie. Disait-il blague à part.

- Si tu étais à ma place, que ferais-tu ? Demanda t-il pour changer le sujet du fiancé.

L'elfe-loup se releva, puis il alla prendre quelque chose dans son sac. Il revint s'asseoir devant le feu, en tendant un petit livre et une carte à la jeune elfe de la nuit.

- Puisque je sais que tu aimerais voyager, voici une carte du monde et mes notes sur les endroits que j'ai visité. Tu pourras te faire une meilleure idée de ce bout de paradis que l'on appelle notre terre. Expliqua t-il avec un large sourire.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Dim 28 Fév - 20:16

Minerva avait demandé à la blague s’il ne connaissait pas avec tout le savoir qu’il avait accumulé au fil du temps, un remède pour remettre du bon sens dans la tête des gens. Il lui avait répondu tout aussi amusé qu’il n’y en avait pas à sa connaissance, mais qu’elle pourrait toujours utiliser du parfum de lavande pour endormir son fiancé au lieu de le coller au plafond de son bureau la prochaine fois.

– Sans doute que c’est une bonne option. Mais il faudrait que j’approche le flacon sous son nez.


Elle fit la grimace.


– Pour l’instant, je vais me contenter de le plaquer au plafond. C’était une méthode plutôt efficace avec mes frères lorsque je voulais qu’ils comprennent une chose simple comme me laisser tranquille.

Elle rendit uns sourire amusé à Ilunos.


– Bien sûr, il faut répéter la dose quelques fois avant que le remède fasse effet!


Il lui posa ensuite une question qui lui demanda un peu plus de réflexion. Que ferait-elle si elle avait la liberté de se promener au gré du vent comme lui? Elle devait admettre une chose.

– Oui, j’aurais bien aimé pouvoir avoir un mot à dire. Mais puisque toutes les autres jeunes femmes que je connaisse dans mon peuple n’ont pas plus ce choix, je me dis qu’il y a pire. J’espère par contre qu’un jour, si j’ai des filles, ces coutumes auront changées. Même si je tiens tête à mon mari sur ce point… ma parole ne ferait guère de poids.

Elle soupira et revint sur son autre question.


– Si j’étais… un loup comme toi… libre de ses mouvements… je voyagerais. J’explorerais le monde. Je prendrais en note mes observations. Je tâcherais d’en apprendre sur les autres cultures et partagerais mes connaissances avec les autres. J’apprendrais. Je serais libre et j’apprendrais ce que je veux, quand je veux, sans que cela soit limité aux manuscrits que je lis ici. Rien de tel de voir de ses yeux des choses pour les comprendre et s’en faire une idée!

Elle vit le loup se lever et se rendre vers son sac, alors qu’elle terminait de lui répondre. Il revint après un moment avec des cahiers et une carte qu’il lui remit. Elle se redressa sur les coussins et prit le tout avec précaution, la bouche grande ouverte.

– Je ne sais comment te remercier! dit-elle finalement.


Elle regarda le tout.


– Mais tu en as besoin aussi.


La curiosité l’ayant emporté elle avait déjà posé le tout sur les coussins près d’elle et déroulait la carte pour y jeter un œil.

– J’avais une carte… mais elle était loin d’avoir tous ces détails! La mienne doit être un peu plus ancienne.


Elle releva la tête vers Ilunos.


– Merci pour ce présent. Je sais que tu en as besoin aussi, alors voilà ce que je te propose! Je vais en faire ma lecture. Je n’apporterai pas cela dans ma chambre. On me poserait des questions. Mais je vais les entreposer dans mon coffre ici. Il conserve très bien les manuscrits. Chaque fois que je terminerai un de tes récits, je le déposerai plus en évidence sur un des coussins ici dans le coffre. Et lorsque tu repasseras, même si je n’y suis pas, tu pourras reprendre ton manuscrit.
Elle se mordit la lèvre, ayant débité le tout à toute vitesse, tant elle était heureuse.


– Qu’en penses-tu? Nous pourrions correspondre ainsi? Échanger des informations.

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Lun 29 Fév - 4:53

Ilunos avait répondu à la blague de Minerva plus tôt en suggérant l'utilisation de la lavande pour endormir son fiancé. Elle posa le problème qu'elle devrait glisser le flacon sous le nez de ce dernier. Après une grimace qui le fit sourire, elle se contenta de rester avec sa propre méthode.

Elle émit un commentaire sur la préparation des remèdes et il devait admettre que c'était tout à fait vrai. Pratiquer était souvent la clé de la maîtrise, et ce dans tous les domaines.

Le loup posa une question plus intéressante à la jeune elfe de la nuit : Qu'aurait-elle fait si elle avait eu plus de liberté, si elle aurait été à la place du loup. Il l'écouta avec attention, concentrant son regard sur elle. Avant toute chose, elle admettait qu'elle aurait bien aimé avoir son mot à dire sur sa propre situation. Toutes les femmes chez son peuple n'avait pas eu cette chance de changer l'idéologie actuelle, mais la jeune femme devant lui espérait néanmoins une amélioration dans le futur, pour offrir un monde meilleur à sa progéniture.

Minerva s'attaqua finalement à sa question et Ilunos souriait. Elle aurait voyagé partout dans le monde, mais elle aurait partagé ses découvertes avec autrui. Elle aspirait à cette liberté de vivre comme elle l'aurait toujours souhaité. Pour l'aider dans sa réponse, l'elfe-loup s'était levé pour prendre son cahier de note et une carte du monde. Elle venait de conclure sa réponse, mais il lui avait offert tout de même de les consulter comme elle en avait envie.

Elle était estomaquée devant cette offre et les mots avaient manqués à la jeune femme. Il s'était assis à sa place, en haussant les épaules.

- Tu en fais déjà bien assez pour moi, il faut bien que je te rende les remerciements. Disait-il aussitôt.

Toutefois, la jeune elfe de la nuit lui faisait remarquer qu'il aurait besoin de ses notes et de la carte. Avant même qu'il ne puisse dire un mot, il avait vu la curiosité de celle-ci l'emporter alors qu'elle consultait la carte.

- Les temps changent et certains lieux sont ajoutés sur la carte pour la renouveler. Répliqua t-il au sujet des détails du monde sur le parchemin.

Lorsque Minerva le regarda, Ilunos écouta les remerciements et la proposition de sa jeune amie. C'était maintenant à son tour de parler avec une rapidité telle que l'on en perdait des détails.

- C'est une excellente idée. Tu en apprendrais un peu plus sur les terres que j'aurai découvert et tu pourras rafraîchir les informations que tu avais sur ce que tu savais déjà. Eh puis, je n'ai aucun inconvénient à laisser ces documents entre tes mains car ce ne sont pas des fragments d'un journal intime. Consulte-les autant que tu le souhaites.

Ayant un petit creux à l'estomac, l'elfe-loup alla fouiller dans son sac pour extirper une poche contenant une partie de ses réserves. De retour près du feu, il déposa la poche entre eux, à bonne distance de la flamme, avant de l'ouvrir pour découvrir une variété d'agrumes et d'une poignée de fruits.

- Je suis allé à la chasse et c'est tout ce que j'ai trouvé pour nourrir le fantôme blanc. Disait-il d'un ton taquin en observant la nourriture. Ilunos fit un clin d'oeil complice à Minerva lorsqu'il leva son regard sur elle.

Il garda son expression amusée pendant quelques instants avant de pousser un soupir. Il pigea parmi les fruits disponibles. Malgré la saison froide, l'elfe-loup parvenait à préserver des aliments dans leur condition optimale afin de les consommer plus tard.

- Le loup risque de faire rêver la jeune étoile sous son regard, mais il est peu farouche pour rester loin de cette lumière céleste. Disait-il avec sa tournure de phrase habituelle. Il avait parlé en image, mais il exprimait l'idée suivante : il était curieux d'en savoir plus sur certains points et il ne risquait pas de se taire maintenant, au risque de plonger la jeune femme vers des rêves de grandeurs.

- Tu as parlé de voir le monde, de voyager et de partager tes connaissances. J'espère que tu ne voyagerais pas seule. Tu ne voudrais pas finir comme le vieux loup qui prend ses airs abattus pour se faire des amis. Renchérissait-il avec un regard suppliant.

Il maintint ce regard pendant quelques instants, puis il ferma les yeux.

- Tu finirais probablement malheureuse, si c'était le cas... Ajouta t-il d'un ton triste.

- Mais tu mènerais une belle vie à parcourir les routes. Que ferais-tu lorsque tu ne serais pas sur les traces de l'apprentissage ? Demanda t-il sans changer de ton.

Ilunos avait fait le point sur sa vie à ce moment. Oh bien sûr, son style de vie avait déterminé comment il vivait, mais parfois il rêvait d'avoir des amis et bien plus par moment. La route en solitaire apportait des moments de réflexion où il remettait souvent en cause son existence, parfois au point de l'angoisser. Il mangeait machinalement, alors qu'il était toujours empreint de la dernière émotion exprimée par sa personne. Ses yeux verts exprimaient encore cette tristesse, bien qu'il ne regardait plus Minerva.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Mar 1 Mar - 20:56

Le regard toujours rivé sur la carte, Minerva avait écouté les explications sur les ajouts que celle-ci comportait. Il avait raison. Sans doute des explorateurs s’étaient aventurés plus loin depuis que les cartes qu’elle possédait avaient été réalisées. Elles étaient maintenant obsolètes. Mais elle devait s’en contenter. Jugeant rapidement qu’Ilunos aurait besoin de tout ceci, elle lui fit une offre qui l’enchanta tout autant qu’elle, à en juger sa réaction.


– Je te promets que j’en prendrai soin. Tu n’auras qu’à fouiller dans le coffre. Nous pourrons aussi prendre des nouvelles l’un de l’autre.


Elle cessa enfin son examen de la carte et la roula. Elle aurait pu y passer la nuit si elle avait laissé sa curiosité mener la danse. Mais pendant qu’elle avait quelqu’un avec qui discuter du monde, elle ne laisserait pas passer l’occasion. Elle le vit aller fouiller dans son sac et revenir avec quelques réserves.


– J’ai un peu de fromage dans le mien si tu veux accompagner le résultat de ta «chasse». Mais si j’étais toi, je changerais le terme pour cueillette! le taquina-t-elle. Même si un loup mangeant que des fruits et des légumes doit être peu courant!


Elle le laissa manger, sortant du fromage de son sac qu’elle lui offrit. Elle ne sortait jamais sans quelques réserves. Elle n’avait pas faim pour sa part en ce moment. Au bout d’un moment, Ilunos lui parla encore par image et elle eut bien du mal à comprendre ce qu’il disait. Elle ne s’attarda pas sur ces paroles étranges, puisqu’il enchaina aussitôt.


– J’ignore ce que je ferais. Sans doute faudrait-il que je voyage seule un temps, concéda-t-elle. Je doute qu’une autre personne de mon peuple soit volontaire pour m’accompagner. Mais je trouverais sans doute au bout d’un moment.



Elle s’arrêta et fixa Ilunos qui avait repris la parole, parlant de solitude et de voyage en solitaire.


– Cette solitude commence à peser sur tes épaules, est-ce que je me trompe?


Elle tisonna le feu qui voulait s’endormir et rajouta un morceau de bois.


– Tu as déjà songé à changer de métier?



Il lui posa une autre question, changeant aussi soudainement de sujet. Quittant la solitude qu’il avait abordée pour parler de ses voyages et rêves à elle.


– Ce que je ferais? Est-ce qu’on peut vraiment cesser d’apprendre en ce monde?



Elle haussa les épaules et se laissa finalement tenter par un morceau de fromage.


– Déjà, élargir mes horizons serait un grand pas en soi. Est-ce que je reviendrais ensuite en ces cavernes pour faire comprendre aux autres de ma race ce qu’ils manquent à l’extérieur? Sans doute…


Elle porta attention sur le regard triste d’Ilunos.


– Tu as fait plusieurs rencontres au fil de tes voyages. Cela forgé l’homme que tu es. Sans doute, que si tu n’éprouves plus le même sentiment de liberté quand tu repars sur les routes, peut-être es-tu dû pour un nouveau départ dans ta vie…


Peut-être que le loup en lui était dû pour plus que de voyager d’un bout à l’autre du continent. Poser ses sacs et fonder son… sa tanière!


– Moi, je n’ai connu que les cavernes. Voilà pourquoi j’ai ce besoin de rêver de voyage.



Elle l’observa.


– Mais toi… sans doute que maintenant que tu as vu le monde, cette soif est étanchée et tu aspires à autre chose. Rapporter tes récits et trouver une nouvelle passion qui te fera de nouveau sentir l’effet que tu éprouvais lorsque tu as commencé à voyager.


Elle fit une brève pause, puis le regarda dans les yeux:

-Qu'aurais-tu envie de faire, si tu ne voyageais pas et n'allais pas chasser d'un bout à l'autre de ces terres?

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Mer 2 Mar - 5:00

Ilunos avait offert de nouvelles informations pour enrichir les connaissances de Minerva sur le monde dans lequel ils vivaient. Les circonstances auraient obligés le retour des documents, mais ils étaient arrivés à un compromis. La carte et le cahier de note resteraient précieusement dans le coffre, caché dans cette petite caverne. Ainsi, elle pouvait consulter les informations à sa guise et il pouvait récupérer le cahier et la carte lorsqu'elle en aurait terminé. De plus, il s'agissait d'un moyen de correspondre pour avoir des nouvelles d'un ami sans le voir.

L'elfe-loup s'était éloigné pour prendre quelques aliments dans son sac de voyage. De retour auprès de la jeune elfe de la nuit, celle-ci lui offrait du fromage en prime, servi avec une bonne plaisanterie.

- C'est en effet peu courant de trouver un loup qui se nourrit seulement de fruits et de légumes. Avait-il répliquer à ce moment là sur un ton amusé.

Il mangeait à sa guise, acceptant même de prendre quelques morceaux de fromage de sa jeune amie. Il n'allait pas se priver de ce bonus, puisqu'il lui offrait en retour de prendre de la nourriture parmi ce qu'il avait disposé. Ilu' trouva de nouveau le don de la parole après un moment, en employant des images pour exprimer ses pensées. La jeune femme n'eut pas la chance de réagir face à ses derniers mots, il poursuivait aussitôt avec les voyages autour du monde. Le jeune homme était revenu sur l'hypothèse, ce rêve, où sa jeune amie aurait été à sa place.

Minerva partagea sa réponse sur le sujet et elle concéda le fait que la route aurait été fait en solitaire le temps de trouver une personne intéressée à la suivre. Ilunos avait attendu la fin de sa phrase pour émettre quelques espérances fictives, tout en cachant son regard suppliant. Son ton de voix était passé à la tristesse et elle le fixait à ce moment. Il le sentait. Néanmoins, il était parvenu à glisser une question en omettant de changer l'intonation de sa langue.

C'était à ce moment que la jeune elfe de la nuit lui posa une question empreinte d'une réalité marquante. La solitude l'avait souvent suivi. Elle était une amie omniprésente, dont le poids était insupportable pendant de longues périodes. Toutefois, elle lui permettait de mieux réfléchir à certaines occasions sur sa vie et sur ses projets. La jeune femme avait renchérie sa première interrogation avec une deuxième, qui avait toute sa place : le changement de métier.

Avant qu'il ne puisse répondre aux questions de sa jeune amie, celle-ci répondait déjà à sa question posée plus tôt. Son regard était rivé vers les flammes, mais un sourire léger trouvait sa place sur son visage mélancolique. Comme si ses paroles lui redonnaient du courage, Ilunos posa ses yeux sur Minerva alors qu'elle parlait toujours, bien qu'elle avait pris un bout de fromage sur cette entrefaite. Le loup n'avait pas abandonné ses yeux plein d'eau et la jeune elfe cherchait à le rassurer par la force des mots. Il appréciait réellement ce geste de la part de cette jeune femme, qui aurait pu ignorer son air abattu.

L'elfe-loup ne quittait plus le contact visuel avec celle-ci. Elle lui rappelait pourquoi elle avait tous ces rêves d'exploration et de découvertes à l'égard du monde. Parfois, le monde était bien cruel. Mais ainsi va la vie. Il était difficile d'avaler cette vérité crue, mais tout n'était pas noir ou blanc.

Après un long moment de silence, Ilu' semblait trouver le courage de répondre aux questions de Minerva. Il commença du début pour conclure avec les dernières interrogations de celle-ci.

- La solitude a toujours été à mes côtés. Elle me suit comme un fantôme hante les vivants. Elle est bienveillante par moment, mais elle est un poison nocif pour l'esprit... qui finit par sombrer dans les abysses. Je veux dire dans les ténèbres, dans la noirceur, l'angoisse et la déprime. Expliqua t-il sur le sujet de la solitude.

- Parfois, j'aimerais partager la route avec des amis... des amis que je n'ai pas. Le voyage serait bien plus intéressant pour partager des récits, des histoires, des expériences et même des connaissances avec une bonne oreille, comme la tienne. Ajouta t-il en dessinant un léger sourire. Il y avait quelque chose de véridique dans cette expression faciale, bien malgré son regard embrumé par une tache de tristesse.

- Je n'ai jamais songé à changer de métier. La chasse n'est pas réellement un simple métier, mais elle est plutôt une activité à laquelle j'accorde une grande importance. Alors, je suis libre de choisir une autre carrière... mais j'ignore où je pourrais trouver une botte à mon pied. Disait-il avec une incertitude sur ses derniers mots. Il avait déjà entendu une drôle d'expression pour dire que l'on trouvait quelque chose qui nous allait réellement bien.

Le loup marqua une pause pour reprendre un peu de contenance. Ce moment de silence lui permettait également de manger quelques fruits avec du fromage, bien qu'il mâchait les aliments machinalement et non par un plaisir gustatif. Ses yeux verts trouvaient le feu, qui avait besoin d'être tisonné. S'attelant à la tâche, l'elfe-loup manipula le bois brûlant avec un bout de bois intact pour éviter les brûlures. Cessant de jouer avec le feu, son regard revint vers la jeune elfe de la nuit. Dans un soupir, il brisa le silence alors que ses yeux chassaient lentement le liquide clair, sans chasser l'émotion exprimée.

- Le monde est tellement vaste, on ne finit jamais d'apprendre Minerva. La forêt dehors est le lieu où j'ai poussé mon premier hurlement à la lune. J'ai grandi depuis le temps et malgré mes nombreux voyages, lorsque je reviens dans ce sanctuaire vert, j'ai l'impression de redécouvrir un monde oublié. Il y a toujours quelque chose à découvrir même dans les endroits qui nous sont familiers... et c'est une raison pour laquelle je continue de voyager par les quatre vents. Disait-il pour souligner les faits soulevés par sa jeune amie.

Ilunos resta un moment songeur. Il se demandait bien ce qu'il aurait envie de faire, s'il ne voyageait pas et qu'il n'allait pas chasser à l'autre bout de Laryskanir. C'était une question qui revenait souvent dans ses moments de solitude. Contrairement à ses réflexions, le loup semblait trouver une réponse satisfaisante, bien qu'elle soit hypothétique.

- Si je ne voyageais pas et si je ne chassais pas loin sur ces terres, je crois que... je mettrais ma plume à profit pour partager mes connaissances. Peut être que je pourrais me lancer dans la poésie selon certaines personnes, bien que je ne fasse pas dans la création de l'or. Enfin, c'est une idée comme une autre. Concluait-il.

Prenant un autre moment pour manger, le jeune homme laissait le silence reprendre sa place dans la petite caverne. Ils étaient à l'abri des mauvaises surprises de Sahmyra. Toutefois, la temps était clément par cette soirée encore jeune. La noirceur arrivait plus tôt en cette saison et il était alors possible de passer plus de temps sous le couvert de la nuit. Ilunos semblait reprendre du mieux. Sa tristesse avait disparu de son visage et il arborait un air tout à fait neutre.

- Le loup tient à présenter ses excuses à la lune qui a écouté ses plaintes. Disait-il alors que son regard était rivé vers les flammes crépitantes. Réalisant ce qu'il venait de dire, il plongea son regard dans celui de sa jeune amie.

- Je veux dire... je tiens à m'excuser si tu as eu à écouter mes maux parmi mes questions. Tu n'avais pas à entendre mes lamentations sur ma vie... et encore moins à voir mon air abattu. Fit-il en joignant le geste à la parole. Il reprenait cet air de chien battu. L'elfe-loup chassa rapidement cette expression pour rayonner d'un simple sourire. Il était content malgré les circonstances.

- Si je puis le dire, tu n'es pas facile à convaincre... si je veux me faire gratter les oreilles. Termina t-il d'un ton amusé.

- Merci encore de ton écoute Minerva, j'apprécie grandement cette attention venant de ta part. Reprenait-il finalement d'un ton plus calme. Il maintenait son sourire. Il cédait finalement au silence pour contenter son estomac. Peut être aurait-elle d'autres questions à lui poser après cet intermède.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Mer 2 Mar - 18:46

Minerva écouta en silence le loup lui répondre. Elle lui avait posé bon nombre de questions et celui-ci sembla pris d’une certaine mélancolie, alors qu’il s’expliquait. La solitude pesait lourdement sur ses épaules, semblait-il. Il passa un commentaire sur l’amitié qui la laissa perplexe. Elle s’abstint de l’interrompre du moins.

Au bout d’un moment, il parla de son métier de chasseur… même s’il disait que ce ne l’était pas vraiment. C’était visiblement un loup qui se cherchait encore. Sans doute finirait-il par trouver une occupation qui le passionnerait tant qu’il n’aurait plus à se demander s’il voulait changer de métier ou non. Ses doutes s’envoleraient. Cette passion lui deviendrait aussi nécessaire que manger ou dormir.

Il s’interrompit un moment pour manger et raviver le feu. Le silence s’installa et Minerva ne le brisa pas. Il semblait perdu dans ses pensées. Elle jugea préférable de ne pas interrompre le fil de celles-ci. Lorsqu’il reprit enfin la parole, ce fut pour revenir sur la grandeur du monde et les connaissances qu’il renfermait. Elle sourit lorsqu’il mentionna que même un lieu familier continuait de nous apprendre des choses et qu’il renfermait toujours quelques surprises qui se dévoilaient qu’au fil du temps.

Puis, il lui fit enfin part de ce qu’il ferait. Ce long monologue semblait lui avoir redonné quelques idées. Il prendrait la plume pour partager ses connaissances ou encore pour rédiger quelques poésies. Vu la façon dont il s’exprimait, il n’aurait aucun mal, songea-t-elle. Les métaphores lui venaient naturellement.

Une certaine sérénité semblait l’habiter à nouveau. Minerva lui sourit avec bienveillance lorsqu’il s’excusa de s’être épanché ainsi sur ce trouble qui l’habitait.

– Allons! N’est-ce pas à ça qu’une amie sert? Être là pour une personne, dans les bons et les mauvais moments? Lui offrir une oreille attentive quand cette personne en éprouve le besoin!

Elle se mit à rire en l’entendant parler de l’air piteux et du fait qu’elle était difficile de la convaincre de lui gratter les oreilles.

– Sous cette forme, pour reprendre certaines paroles que j’ai déjà entendues quelque part, cela ferait étrange de te gratter derrière les oreilles, tu ne crois pas?

Il la remercia de nouveau et secoua la tête.

– Tu n’as pas à le faire. Je te l’ai dit, une amie est là pour ça.


Elle se redressa sur les coussins et s’assit en tailleur.

– Permets-moi juste de revenir sur un point. Tu as dit plus tôt que tu n’avais pas d’amis. Mais ces rencontres que tu as faits sur la route… Tu m’as parlé d’une certaine Alinénor qui t’avait prêté mains forte et avec qui tu as passé du temps. Et d’une Alanya avec qui tu as aussi passé du temps. Même cette rencontre avec moi… Chaque rencontre que tu as faite sur ta route t’a apporté quelque chose de nouveau. Si tu étais resté sagement dans ta tanière, tu ne les aurais jamais faites. Nous ne serions pas là à discuter en ce moment. Crois-moi, tu as plus d’amis que tu le crois.

Elle lui sourit avec bienveillance.


– Pour ce qui est de t’être vidé le cœur, ça fait toujours du bien de laisser sortir ce qui nous trouble. De ne pas tout garder en-dedans.


Elle fit une brève pause avant d’ajouter.


– Ça permet de remettre de l’ordre dans ses idées et d’apaiser l’esprit. On y voit plus clair.


Elle sourit franchement.


– Pas de doute d’ailleurs que tu pourrais faire un poète tout à fait respectable. Les paroles coulent de ta bouche, comme l’eau d’une rivière franchi sans peine les obstacles qu’elle croise sur sa route.

Elle se mit à rire.


– Tu vois! Tu as de l’influence sur moi quand même! Je me mets à parler de façon imagée à présent!

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 4 Mar - 16:29

Ilunos avait pris les dernières minutes pour étendre ses maux aux oreilles de Minerva. Il avait maintenu la tristesse comme sentiment principal, mais plus il parlait, plus la sérénité l'acceuillait avec un grand réconfort. Le loup avait couvert toutes les questions posées par la jeune elfe de la nuit et maintenant qu'il se taisait, elle lui offrait un sourire bienveillant.

Elle lui posa une question suite à ses remerciements pour son écoute.

– Allons! N’est-ce pas à ça qu’une amie sert? Être là pour une personne, dans les bons et les mauvais moments? Lui offrir une oreille attentive quand cette personne en éprouve le besoin!

À cette question, l'elfe-loup hocha la tête. C'était un fait indéniable et il semblait l'avoir oublié dans son moment de mélancolie. En reprenant un peu de mieux, il était parvenu à poser une question bien farfelue. Sa jeune amie éclata de rire et il s'était bien attendu à la réponse de celle-ci.  

- En effet, j'attendrai un autre moment pour te le demander. Répondait-il d'un ton un peu plus jovial.

Ilunos avait remercié une fois de plus Minerva, qui lui disait que ce n'était pas nécessaire. Une amie était là pour ça. Elle revint sur un point de ses propos énoncés plus tôt. Elle lui ouvrait les yeux sur ce qui concernait son manque d'amis. Une fois de plus, elle n'avait pas tort à ce sujet. Aliénor, Alanya et même la jeune elfe de la nuit figurait sur cette liste d'amies sans qui il n'aurait peut être rien appris de plus. Sans les voyages, le loup n'aurait pas connu ces personnes avec une bonne personnalité. Il gardait le silence, mais il hocha la tête pour agréer aux points soulevés par la jeune femme.

Il la laissait le rassurer sur toute cette histoire. Ilunos partagea le dernier rire de Minerva, lorsqu'elle employa sa manière de parler.

- Il ne faudrait pas que tu gardes cette fâcheuse habitude devant les autres. Ils se demanderaient d'où tu sors ces expressions. Disait-il avec un clin d'oeil.

Sa bonne humeur était de retour et elle était perceptible dans son ton de voix, mais également sur son visage.

- Maintenant que tu éclaires mon ciel intérieur, je me sens mieux. Tu as raison sur beaucoup de points et je crois que j'avais besoin de me confier. Je garde habituellement mes maux pour Solitude et Silence qui font souvent la route avec moi. Expliqua t-il avec sa manière imagée. Il personnifiait le silence et la solitude comme deux personnes qui étaient présentes lors de ses voyages.

Il baissa son regard vers les flammes.

- Tu sais, je réalise déjà bien plus que de t'apprendre à parler à mon étrange manière. Pour toi, je partage mes connaissances sur le monde afin que tu puisses enrichir ton savoir. Si ce n'était pas de ta condition... je t'emmenerais à l'exploration de ce monde. Bien sûr, c'est tout à fait irréaliste... mais c'est ce que j'aurais fait. Si j'étais dans ta situation, je ferais tout pour rendre ma vie plus agréable... exactement comme tu le fais. Disait-il avec franchise en relevant ses yeux sur la jeune elfe de la nuit.

- Enfin, il n'est pas interdit de rêver ou d'imaginer toutes ces possiblités. Nous pouvons néanmoins profiter de la quiétude de la nuit pour raconter toutes sortes d'histoires... et peut être faire de la poésie. Ajouta t-il dans un grand sourire.

- J'espère que le loup n'a pas trop déteint sur la fleur de nuit. Fleur de nuit. Tu es tres inspirante pour le noble serviteur de la forêt... Je n'y avais jamais pensé auparavant. Ce sera plus agréable que de t'appeler le fantôme blanc.   Fit-il d'un clin d'oeil.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Sam 5 Mar - 20:40

Après avoir écouté la complainte du loup, Minerva avait cherché les mots justes pour lui remonter le moral et surtout lui ouvrir les yeux sur certains points. Elle n’avait visiblement pas raté son coup, puisqu’il sembla reprendre du poil de la bête au bout d’un moment. Elle rit de bon cœur avec lui lorsqu’il revint sur le fait de lui gratter les oreilles et qu’il enchaîna ensuite sur sa manière de parler qui semblait déteindre sur elle.
– On se poserait des questions, c’est vrai. Mais peut-être que mon borné de fiancé commencerait à comprendre ce que je lui dis.
Le calme revint et il lui avoua qu’il avait en effet besoin de se confier et que ses deux compagnes de routes habituelles n’étaient guères bonnes conseillères sur certains aspects.

– Solitude et Silence, pour reprendre tes mots, sont sans doute des compagnons précieux par moment quand on est entouré et qu’il y a tant de monde qu’on arrive plus à s’entendre réfléchir. Mais à les côtoyer trop longtemps, cela joue sur le moral.
Elle prit un fruit et y mordit à pleine dent. Malgré la saison, il était délicieux et n’avait pas perdu de sa saveur. Il avait replongé son regard dans les flammes. Quelques secondes s’écoulèrent avant qu’il reprenne la parole. Elle l’écouta tout en mangeant.
– Je te suis reconnaissante de devenir mon mentor dans la découverte du monde. Je peux le voir par tes récits.

Elle s’interrompit pendant un moment.

– Pour ce qui est de m’amener avec toi, il faudrait que tu deviennes un loup nocturne, ne voyageant que la nuit et rentrant dans sa tanière le jour. Je ne puis quitter ces grottes dans la journée, au risque de me retrouver avec de vilaines brûlures sur la peau. Je suis une ombre vivant dans la nuit.
Elle lui sourit et haussa les épaules.

– Cela ne m’incommode pas, j’ai grandi ainsi. Je ne sais pas de quoi a l’air ce monde sous la lumière du jour. Je l’explore sous celle de dame lune.
Elle rit légèrement.

– Encore ton influence! Si je partais avec toi, une semaine et je me retrouverais à ne plus pouvoir m’exprimer que par images.
Il lui parla au même moment qu’il n’était pas interdit de rêver ou de se raconter des histoires au cours de la nuit. Et qu’ils auraient sans doute le temps pour quelques poésies.
– Et au matin, je retournerais dans ma chambre sans pouvoir m’exprimer qu’en rimes?

Elle rit de bon cœur encore et son fruit terminé, se recoucha sur les coussins. Un sourire s’étira sur ses lèvres.
– Fleurs de la nuit, le fantôme blanc… Tu me trouves bien des surnoms. Je n’en ai pas trouvé encore un seul avec toi. Attends… laisse-moi réfléchir.
Elle s’installa bien confortablement et l’examina avec attention.

– Le loup poète ne fait pas très original. Hmm…

Elle se tapota les lèvres d’un doigt.

– Le poète voyageur? Non… Loup rimeur?

Elle grimaça.

–  Iloup ?


Elle se mit à rire en voyant son air.

– Le rôdeur des plaines?

Elle soupira.

– Ce n’est pas facile!

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Mar 8 Mar - 2:18

Avec l'aide de Minerva, Ilunos avait chassé certains maux. Elle avait trouvé les bons mots pour lui redonner sa bonne humeur et il apprécia cette écoute. Il fut amusé en entendant sa jeune amie utiliser sa manière de parler et il partagea le rire. Il avait dit qu'elle devrait peut être évité de garder cette manie au risque d'être bombardée de questions à son retour dans les cavernes. Le jeune homme ne pouvait s'empêcher d'imaginer le fiancé de celle-ci, qui recevait une illumination alors que sa fiancée s'exprimait d'une manière tout à fait étrange.

Le calme revint après un instant. L'elfe-loup avait avoué à la jeune elfe de la nuit son besoin de se confier. Ses amies de routes n'étaient pas les plus grandes aides, mais elles étaient présentes pour écouter ses complaintes. Sa jeune amie reprenait ses mots pour exprimer l'idée que le silence et la solitude demeuraient de bons compagnons lorsqu'on était perdu parmi un groupe de voyageurs. Toutefois, ces compagnons de route déclinaient le moral d'une personne avec une présence prolongée.

Il ne pouvait pas être en désaccord avec ce fait. Elle ne voyageait pas à travers le monde, mais elle comprenait bien vite les états d'esprit d'un voyageur.

Ilunos avait rivé son regard vers les flammes, alors que Minerva profitait de la quiétude pour manger un fruit. Il reprenait la parole pour dire qu'il en apprenait beaucoup à celle-ci par le biais de ses récits et qu'il était bien heureux de l'aider à découvrir le monde d'une manière. Le loup releva son regard sur la jeune elfe, à laquelle il adressa un sourire pour ses remerciements. Elle lui avait déjà parlé de sa condition qui l'empêchait de sortir des cavernes à la lumière de jour et personne ne pouvait changer ce fait.

L'elfe-loup n'interrompait pas la jeune elfe de la nuit et il ne pouvait s'empêcher de rire légèrement à sa façon de parler de la lune.

- Allons, tu disais que cette méthode pourrait être utile pour faire entendre raison à ton fiancé. Souligna t-il d'un ton amusé.

Déviant de ce sujet, il mentionna la possibilité de rêver et d'imaginer toutes sortes d'histoires au cours de la nuit. À la question de Minerva, Ilunos pouffa avant de rire.

- Peut être bien! Ce serait amusant selon moi. Répondit-il à la question des rimes.

Le loup regardait la jeune elfe de la nuit s'installer confortablement sur les coussins. Il décida de l'imiter, profitant du confort offert par cette petite caverne. À ce moment, il trouva un nouveau surnom pour sa jeune amie. Fleur de nuit. C'était un joli nom qui semblait lui plaire. Par ailleurs, elle tentait de trouver un surnom pour lui.

Ilunos écoutait les tentatives de Minerva dans cet exercice. Il souriait au départ, mais il grimaça légèrement devant le « Iloup ». Il y avait une belle sonorité dans ce surnom, mais il doutait qu'elle en fasse un usage commun. Son sourire revint en voyant la difficulté imposée.

- Tu as de belles idées... il ne te reste qu'à trouver les bons mots à mettre ensemble, Fleur de lune. Disait-il en lui adressant un clin d'oeil.

Quittant le confort des coussins, l'elfe-loup se leva pour se diriger vers l'entrée de la caverne. Il regardait à l'extérieur où quelques flocons tombaient du ciel. Ce n'était pas une tempête, même loin de là, mais cette petite neige offrait un spectacle magnifique et enchanteur.

- Regarde ce spectacle Minerva. Sahmyra décide de nous offrir une vue magique... Disait-il avec émerveillement.

Rayonnez petits êtres de la nuit
Sous les milliers de soleil là-haut
Témoins jaloux de la grande valse de la vie
L'envie les tient, mais leur place est là-haut

Vivez enfants de Sahmyra
Vivez la joie d'être ici
Dame Lunaire vous baignera
De son grand manteau noirci

Envolez-vous avec le vent de bonté
Qui soulève votre corps cristallin
Flottez avec la liberté
Qui est le plus précieux de vos biens

Une noble bête murmure votre magnificence
Une fleur de nuit admire votre valse nuptiale

Dans l'éclosion d'une lumière florale
Une pensée, un rêve, un désir
Brille au fond de la forêt intérieure de la bête
Qui se tourna vers la belle, pour une invitation à ce bal de la nuit



Ilunos tournait la tête vers Minerva en lui adressant un sourire. Si elle avait compris certains de ses mots, il en était bien heureux. La neige semblait danser dans l'air et tout comme les flocons, le loup invitait la jeune elfe de la nuit pour les imiter. Certes, il n'était pas un danseur de profession, mais toutes les opportunités pour s'amuser étaient bonne à prendre.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Jeune Recrue

Messages : 428
Points : 243
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 31
Localisation : Cavernes de Faywë
Âge : 17 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Lun 14 Mar - 19:38

Minerva s’amusait plutôt bien ce soir-là. La compagnie d’Ilunos lui faisait oublier son fiancé et son agacement en songeant à ce dernier. Elle avait même trouvé de quoi en rire. Le loup voyageur lui avait trouvé un autre surnom et elle s’efforçait d’en faire autant pour lui, se rendant vite compte que ce n’était pas aussi facile que cela en avait l’air. Elle avait ri en voyant son expression lorsqu’elle avait proposé «Iloup» en guise de surnom. Elle devrait se creuser les méninges encore un peu si elle voulait en trouver un représentatif.

Elle soupira et vit l’elfe-loup se lever. Celui-ci venait de l’encourager en lui mentionnant qu’elle avait de belles idées. Il ne lui restait qu’à aligner les mots et trouver le bon assortiment pour arriver au but. Elle le suivit du regard, tout en réfléchissant de plus bel. Ce dernier c’était avancé près de l’entrée de la grotte. C’est alors qu’il lui dit :

– Regarde ce spectacle Minerva. Sahmyra décide de nous offrir une vue magique...


Elle inclina la tête, voulant lui demander ce qu’il entendait par là. Il ne devait pas faire tout ceci pour dire simplement qu’il neigeait tout de même. La neige tombait si souvent après tout en cette saison. Mais avant qu’elle puisse le faire, il se mit à réciter une poésie semblant tout droit sortie de son imagination.

Elle tenta de se concentrer sur ses paroles, oubliant pour un temps l’idée de trouver un surnom. Il n’était pas facile de décoder ses mots et ses métaphores. Elle parvint à comprendre qu’il parlait bien de la neige, tombant sans doute sous les étoiles dans la première strophe. Mais ensuite, elle dût faire preuve d’une plus grande concentration encore pour tenter de déchiffrer. Elle renonça pour la suite. Mais cru comprendre à un moment qu’il parlait de lui et la mentionnait ensuite.

Elle fronçait encore les sourcils lorsqu’il acheva sa poésie et se tournait vers elle. Il lui souriait, semblant attendre quelque chose de sa part. Elle lui sourit en retour, mais ne bougea pas des coussins. Elle l’applaudit, cependant.

– Tu manies les mots comme un musicien joue avec les notes pour créer de la musique.


Elle l’examina de la tête aux pieds.


– Maestro des Illusions! L’illusion des mots avec les images que tu crées, l’illusion de tes deux natures. Voilà ton surnom!


Elle eut un immense sourire.


– C’est au moins un bon début, non? En plus, ça se rapproche de ton nom. Illusion, Ilunos!


Elle se redressa sur les coussins et s’étira.


– Ta poésie est très jolie, Maestro. Tu es habile avec les mots. Je n’avais jamais entendu quelqu’un parler de la neige comme tu l’as fait.
Elle se leva enfin.


– Tu m’as permis de la voir sous un autre jour. Car, même si j’aime cette saison, puisqu’elle me permet de sortir plus tôt le soir, j’avoue que le froid de cette neige blanche ne me facilite pas toujours les choses.

Elle se tourna vers lui et l’examina.


– Dis-moi, est-ce que tu fais comme les lièvres et les renards?


Elle secoua la tête.


– Je veux dire, changer de couleur de pelage avec les saisons?

_______________________________


«On ne touche pas une fleur sans déranger une étoile.» James Thomson, poète Écossais
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh] Ven 18 Mar - 22:00

C'était un merveilleux soir de Sahmyra. Bien malgré le début de la soirée, Ilunos prenait du bon temps en compagnie de Minerva, qui était bien heureuse de mettre ses histoires personnelles de côté. Le fiancé de celle-ci augmentait la pression depuis quelques temps et la jeune elfe de la nuit l'avait bien expliqué au loup. Quelle ironie d'être compris par un étranger alors qu'un être proche ne semblait pas comprendre les besoins de sa partenaire.

Quoi qu'il en fût, l'elfe-loup avait amené le sujet des surnoms et sa jeune amie tentait à son tour de trouver un petit nom à son intention. La tâche était plutôt difficile, mais elle avait quelques belles idées. L'une de ses tentatives avait forcée une grimace sur le visage d'Ilu', qui éprouvait un doute quant à l'emploi d'un « Iloup ». Toutefois, il encouragea sa jeune amie à persévérer.

Ayant quitté la chaleur du feu, le loup s'était rendu à l'entrée de la grotte. Il avait été émerveillé par le spectacle offert par Sahmyra. Aux yeux de plusieurs personnes, une faible neige qui dansait légèrement sous le couvert de la nuit n'avait rien de fantastique. Pour Ilunos, il y avait de l'admiration devant ce phénomène anodin de la nature. Les circonstances accentuaient la scène de cette neige dansant sous les étoiles.

Inspiré par le moment, l'elfe-loup avait récité une poésie venant de son cru. Elle n'était pas raffinée comme celle des grands poètes de ce monde, mais il en était fier. Il n'était jamais aisé de réciter des paroles sur l'instant présent, et ce peu importe le sujet. À la fin de son poème à l'intention de la neige enchanteresse, le loup s'était tourné vers la jeune elfe de la nuit. Elle n'avait pas bougé de sa place, mais elle lui retourna son sourire. Elle l'applaudissait de ses efforts, applaudissements pour lesquels il fit une courbette volontairement maladroite. Il était loin de réciter ces paroles dans un lieu public où les gens pouvaient applaudir son génie ou se moquer de ses idées.

Minerva souligna le fait qu'il maniait les mots comme un musicien jouait des sons pour créer une nouvelle pièce musicale. Elle le détailla de la tête aux pieds, toujours de son point d'observation. Ilunos souriait lorsqu'un surnom s'envola des lèvres de la jeune elfe.

- C'est très bien pensé Minerva. Bravo! Répondit-il en l'applaudissant pour ses efforts.

L'elfe-loup observait toujours sa jeune amie, qui se redressa avant de s'étirer sur les coussins. Le silence scellait les lèvres d'Ilu', afin d'écouter les commentaires de la jeune fille à l'égard de sa poésie. Il avait offert une autre vision des cristaux blancs à celle-ci, une vision positive.

Ilunos remarqua l'air de Minerva. Elle le regardait d'une manière étrange et il arqua un sourcil. Sa question silencieuse trouva une réponse rapidement. À prime abor, il ne savait pas quoi répondre et elle précisa sa demande. Un grand sourire se dessinait sur ses lèvres.

- Oui, mon pelage change de couleur lorsque les saisons changent. Ça semble étrange, mais c'est ainsi que la nature a fait les choses. Expliqua t-il.

- Ne serait-ce pas étrange de croiser un lièvre avec son pelage d'été en plein coeur de cette saison froide ? Il n'aurait pas beaucoup de chance de survivre puisqu'il serait incapable de se cacher dans la blancheur de Sahmyra.

L'elfe-loup tourna la tête vers l'extérieur. La température était plutôt douce pour un soir de Sahmyra.

- Est-ce qu'un loup peut proposer, à une Fleur de lune, une valse avec les danseuses de cristal ? Demanda t-il en se tournant vers l'elfe de la nuit. Il tendait la main vers elle, mais il réfléchissait également à une autre proposition. Pour tout dire, le loup n'était pas un grand danseur et il se prêtait à cette activité par amusement.

- Je dois dire que je suis un piètre danseur, alors on peut oublier cette histoire. Mais il y a peut être quelque chose que tu voudrais faire. Le temps passe, mais la nuit est encore jeune. Ce serait fou de passer à côté de l'occasion pour passer du bon temps... et d'oublier encore cette fâcheuse histoire. Disait-il sans entrer dans les détails.

- Peut être veux-tu une occasion de gratter les oreilles du loup ? Demanda t-il avec une idée derrière la tête.

Ilunos regardait Minerva, qui devait bien se demander ce qu'il manigançait. Il avait bien envie d'avoir quelques bons moments d'amusement en compagnie de sa jeune amie, mais comme un loup patient, il attendait une réaction ou même une réponse. Elle avait un bon nombre de choix pour répondre à ses propositions. La jeune fille pouvait chasser le loup pour retrouver la tranquillité dans son sanctuaire. Elle pouvait également accepter l'une de ses propositions, mais elle pouvait également lui proposer quelque chose en retour. Peu importe le choix, la balle était dans le camp de Minerva.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh]

Revenir en haut Aller en bas

Une retrouvaille nocturne [Pv. Minerva Dubh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Mémoires de Minerva Dubh
» Liens pour Minerva Dubh
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Retrouvaille
» Escapade nocturne [Galyana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laryskanir :: Coin Rp :: La Forêt de Fylaris-