Dans un monde déchiré par les guerres, les laryskaniens tentent de sortir leur royaume des ténèbres qui le hante. Rejoignez-les mais dans quel camp serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Annëniel Elaras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

0 - Inconnu

Messages : 14
Points : 28
Date d'inscription : 22/10/2015

MessageSujet: Annëniel Elaras Jeu 22 Oct - 13:34



Prénom Nom
« Citation »

NOM
Elaras
PRÉNOM
Annëniel
SURNOM
Elle ne fait appeler par son nom de famille.


SEXE
Féminin
RACE
Hybride animorph/humain
AGE
18 ans




ORDRE
Soldat de l'Equilibre
RÔLE
Guérisseuse




DIVINITÉS
Aucun, elle a perdu la foi
DATE DE NAISSANCE
11ième jour de Sahmyra en l'an 311



Armes

• Arc simple
• Epée


Pouvoirs

• Transformation en panthère noire





Apparence

Annëniel est une jeune fille au visage enfantin. Deux fossettes s’étendent de part et d’autre de ses joues rosées. Son teint a encore la netteté de la jeunesse, bien qu’il soit un peu halé par le travail en extérieur et légèrement bruni par ses origines. Elle a de grands yeux à l’iris aussi noir que la pupille qui expriment sans voile ses émotions,  tant la colère que la joie. Son nez n’a pas grand-chose de particulier si ce n’est qu’il est lui aussi légèrement aplati par ses origines. Ses cheveux sont pour la plupart d’un blond doré éclatant sauf aux racines où ils sont bien plus foncés. Ils sont assez lisses et volumineux et Annëniel les laisse le plus souvent libres - dans ces moments là ses plus longues mèches viennent lui chatouiller jusqu’au trois quart du dos - mais elle les tresses quand elle s’occupe avec sa mère des patients ou qu’elle l’entraine à combattre. Physiquement, elle n’est ni vraiment musclée ni très mince car elle mesure un mètre soixante-neuf pour une cinquantaine de kilogrammes. Elle s’est faite un petit tatouage en forme de panthère noire sur l’épaule gauche mais n’a sinon aucune marque distinctive naturelle. La plupart du temps elle porte un pantalon de cuire brun quand sa mère ne l’oblige pas à mettre une robe fluide qui lui irait selon les dires maternels « mieux au teint ». Elle s’habille généralement d’une tunique blanche pour seuls haut, qui fait ressortir sa peau brunie. Vêtue ainsi elle porte des bottes hautes facilitant la marche. Elle n’a aucun bijou car en réalité personne ne lui en a jamais offert.
Sous sa forme de panthère les couleurs et ses yeux et de ses cheveux alternent. Ses poils sont d’un noir de jais lustré ce qui lui permet de passer inaperçue en pleine nuit, quant à ses yeux ils prennent une teinte mordorée. Une fois transformée il est difficile de la distinguée des autres léopards noirs. Bien qu’elle soit dans la moyenne assez petite et assez légère elle n’en est pas moins un prédateur redoutable. Elle peut ainsi atteindre la vitesse de soixante kilomètre heures sur une distance de cinq cents mètres environ.




Psychologie

Comme tout animorph qui se respecte Annëniel a un caractère assez trempé. Elle se met facilement en colère ou au contraire rire facilement. Il ne faut pas croire qu’elle est lunatique bien qu’elle en ait un peu les caractéristiques, mais c’est une passionnée de la vie souvent déçue. Elle ne se plie pas facilement à l’autorité si ce n’est celui de sa mère. Toute règle qui lui paraît superflue a toutes les chances du monde d’être ignorée. Elle est parfois de mauvaise fois ou au moins boudeuse. Il ne faudrait pas oublier qu’elle n’a que 18 ans et n’est pas encore totalement mature, mais sa jeunesse lui apporte du tempérament, de la fougue et une soif d’apprendre incommensurable. Elle n’a pas sa langue dans sa poche surtout vis-à-vis de ses proches. La seule chose qui la retienne toujours ou elle se trouve c’est sa mère qu’elle ne veut pas abandonner. Sans elle, elle serait sûrement déjà partie faire le tour du monde avec un carquois, des flèches et son arc pour seuls possession. Il lui reste tellement de chose à apprendre…




Histoire

Annëniel naquit le 11ième jour de Sahmyra en l’an 311 alors qu’une tempête de neige faisait rage à Olinal. Les oracles auraient fait remarquer que la date été étrange que le 11/3/311, signe du destin ? Sa mère l’eux toujours cru, elle croyait au dieu et avait toujours était l’une douceur attendrissante. C’était une nuit très froide que celle-ci, pour la survie du bébé on avait barricadé toutes les ouvertures pour empêcher la froideur d’entrer. L’arrivé de l’enfant fut une joie dans la famille, pourtant la fillette  était fruit d’un amour prohibée par les dieux.  Sa mère était une animorph qui avait la capacité de se transformer en pinson. Sa forme d’oiseau lui était très utile son travail de guérisseuse dans l’Ordre des Soldat de l’Equilibre. Son père lui était un chevalier de la Lumière, combattant fièrement les Guerriers Noirs. C’était un homme fière tout autant que sa femme était passionnée. Comment une telle union avait pu aboutir ? Ils en gardaient jalousement le secret.

Cependant quand la petite eu un an son père décéda, décapité par l’un de ses ennemis. Ce fut un choc pour Smalia la mère d’Annëniel de perdre ainsi son époux. Seulement elle devait continuer de s’occuper de sa fille chérie et de ses patients car œuvrer pour la paix était loin d’être simple. Elle tenu bon, seule trois ans durant. Trois dures années de tristesse à voir grandir sa fille qui ne connaitrait jamais son père. Puis elle rencontra Zign, un animorph lion soldat pour l’Equilibre, qui habitait non loin de chez elle. Les deux jeunes gens se cherchèrent un long moment et quand la petite eut cinq ans, les deux tourtereaux se marièrent.

Zign éleva Annëniel comme sa propre fille, mêlant autorité et tendresse et très vite elle le prit pour son propre père. Ils voyagèrent tout les trois aux quatre coins du continent rencontrant à peu près toutes les races qui pouvait exister. Mais ils apprirent aussi la monté en flèche bien moins aimable de ceux qui se faisait appeler les Gardien des Origines, massacrant les hybrides. Après de long discutions entre les deux adultes, quand il en aurait été temps, ils décidèrent de ne pas révéler sa véritable nature à Annëniel. Après tout, Zign était bien plus son père que son géniteur mort des années plus tôt. Le secret se cella ainsi.

La petite grandit alors qu’ils s’installaient tous les trois à Olinal la capitale des Animorphs. Les années qui suivirent furent les plus belles de leur vie. Le travail  que chacun des parents suffisait empalement à toute la petite famille pour vivre.  Ils s’octroyaient même du temps de loisir tous ensembles. La petite commençait à avoir de caractère, et braillait à qui voulait bien l’entendre que son prénom était une laideur implacable. Tout allait pour le mieux. Cependant comme toute chose a une fin, Zign mourut dans l’attaque des Guerriers Noirs qui décima aussi la famille royale. Annëniel n’avait que dix ans. Cette attaque toute sa vie elle s’en rappellera :

Une troupe avait été aperçue aux  abords de la ville et son père avait été appelé pour aider en cas d’attaque. Malheureusement les attaquants furent bien plus nombreux que prévu, bien plus fort aussi. Leur seul but : massacrer. La jeune Annëniel et sa mère ne dure leur salut qu’à la générosité d’un passant qui leur offrir l’abri dans son bateau. Quand les envahisseurs partirent c’était une vision d’horreur qui s’offrait aux yeux d’Annëniel, des corps gisants dans toutes les rues, sa maison sans dessus dessous après le passage de quelque Guerriers. Tout le peuple Animorph fut profondément choqué, la filette du haut de ses dix ans encore plus. Elle ne vit jamais le corps de son père car il était bien trop difficile d’identifier toute les victimes. Elle garda toujours cet espoir à la fois puéril et révélateur qu’il était toujours en vie. Smalia et elle restèrent dans la ville le temps que tous les blessés furent soignés puis elles repartirent sur les routes comme elles l’avaient fait des années plus tôt, mais elles n’étaient désormais plus que deux. Ce massacre donna à la jeune fille l’envie d’apprendre à combattre, pour défendre elle et sa mère en cas de besoin. Son père lui avait appris à utiliser un arc bien des années plus tôt, mais elle apprit tout de même à manier l’épée d’ici et là. Mais la combinaison de toutes les techniques qu’elle avait accumulé lors des ses voyages lui était d’une aide précieuse.

Annëniel n’avait pas vraiment d’ami, voyageant tout le temps elle avait l’habitude de ne pas s’attacher, et  depuis la disparition de Zign, jamais la mère et la fille n’avaient été si proches. Bien sûr,  la fille avait dix-huit ans alors les deux femmes se disputaient souvent mais malgré leur différence, elles s’étaient toujours profondément aimées.





Revenir en haut Aller en bas


avatar

Admin

Messages : 238
Points : 425
Date d'inscription : 23/06/2015

MessageSujet: Re: Annëniel Elaras Jeu 22 Oct - 13:44

Bonjour Annëniel et bienvenue à toi !

Tu as un personnage très intéressant, j'espère que tu t'épanouiras en jouant ce petit bout de femme Wink Tu es validée ! Amuse-toi bien sur le forum
Revenir en haut Aller en bas

Annëniel Elaras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» Couple de l'année
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laryskanir :: Le Registre :: Les Héros du Continent :: Les Héros d'Aujourd'hui-