Dans un monde déchiré par les guerres, les laryskaniens tentent de sortir leur royaume des ténèbres qui le hante. Rejoignez-les mais dans quel camp serez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Jeu 29 Oct - 20:44

Ilunos n'était pas surpris d'apprendre l'habitude d'Aliénor à ne pas poser de questions. Elle avait le droit de garder le silence, mais il lui offrait l'opportunité de poser quelques questions qu'elle aurait eu. Il écouta l'unique question de son hôte avant de hocher la tête.

- J'ai des frères et des soeurs. 2 frères et 2 soeurs, tous plus âgés que moi. Je suis ce qu'on peut appeler le bébé de la famille, tant que mes parents ne décident pas d'avoir un sixième enfant. Révéla t-il avant de prendre une bouchée.

Il termina presque son assiette, profitant de ce silence pour formuler la suite de ses idées. Elle promettait de garder le secret sur tout ce qui pouvait être dit. Ce devait être la profession qui l'avait forgé dans ce sens. Les guérisseurs ne pouvaient pas divulguer les états de santé de leurs patients à moins qu'il n'y aie une urgence.

Levant les yeux sur son hôte, il inspira avant de rompre le silence.

- Même si vous n'avez pas envie de poser de questions, ce que je respecte, je peux lire une interrogation dans votre regard. Si vous désirez poser une question, n'hésitez pas.

Changeant de sujet, le jeune homme marqua une brève pause avant de reprendre parole.

- J'imagine que vous avez un prix pour vos services, n'est-ce pas ? Vous devez bien vivre de votre métier et vous ne gardez pas vos patients gratuitement...

En attendant la réponse, Ilunos termina son assiette. Il avait bien mangé et son rétablissement se passerait bien avec ces attentions.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Lun 2 Nov - 18:57

Je ne suis pas très curieuse de nature, et même si c'est vrai que je peux me poser des questions sur ceux que je rencontre, je ne les pose que très rarement. Il y a peut-être un peu de peur là dedans. Je ne sais pas si ma famille est morte à cause d'une indiscrétion de ma part et si c'est le cas, je ne veux pas courir le risque de mettre mes frères en danger. Non pas que je pense que Illunos pourrai me mettre en danger, mais depuis le massacre des miens, je suis beaucoup plus prudente. Je ne pose pas de questions personnel afin que les autres ne soit pas tenter de m'en poser.

Je ne voulais pas que le silence s’établisse alors je lui demandai s'il avait des frères ou des sœurs, question sans danger.

- J'ai des frères et des sœurs. 2 frères et 2 sœurs, tous plus âgés que moi. Je suis ce qu'on peut appeler le bébé de la famille, tant que mes parents ne décident pas d'avoir un sixième enfant. Révéla t-il avant de prendre une bouchée.


Terminant presque son assiette, il resta silencieux un instant, avant de lever ses yeux sur moi, de prendre une grande inspiration et continua :

- Même si vous n'avez pas envie de poser de questions, ce que je respecte, je peux lire une interrogation dans votre regard. Si vous désirez poser une question, n'hésitez pas.

Je ne voulais pas l'offenser en restant silencieuse alors qu'il m'offrait si gentiment de le questionner, mais je ne le connaissait pas depuis suffisamment longtemps pour oser franchir le pas. Je voulais lui dire que se n'était peut-être juste pas le moment, que un peu plus tard, je serai plus a l'aise d'aborder des sujets qui ne concernerait pas sa santé, mais je n’eut pas le temps, il changea de sujet en me disant :

- J'imagine que vous avez un prix pour vos services, n'est-ce pas ? Vous devez bien vivre de votre métier et vous ne gardez pas vos patients gratuitement...


Je sourit intérieurement en l'écoutant, il risque d'être surpris.

- Ma famille est installé ici depuis plusieurs année et ma mère et moi sommes en quelque sorte les guérisseuses attitrer du village ; même si de mon coté je suis souvent absente des Plaines. Avec les villageois, nous faisons des échanges de services. Pour ce qui est des personnes qui requièrent des soins et que le hasard à guidé vers nous, nous ne demandons jamais d'argent. L'hospitalité est quelques chose de sacré pour nous.

Je termina mon assiette et je me levai en lui disant :

- Je dois aller m'occuper de nos animaux. Je ne serai pas parti longtemps. En attendant, si vous le souhaité, il y a à l'arrière de la maison tout ce qui faut pour vous rafraîchir.

Je lui sourit et sorti de la maison.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Mar 3 Nov - 21:32

Ilunos termina son assiette lorsqu'Aliénor prit parole. Levant la tête, il portait son attention sur elle en lui adressant un sourire. La jeune femme expliquait que sa famille était établie dans les Plaines d'Illnael depuis plusieurs années. Avec le temps et leur métier, mère et fille avaient reçus le titre de guérisseuse du village. Les villageois avaient une bonne foi, car ils offraient des services en échange des soins. En entendant ces mots, Ilu fut surpris d'apprendre ces faits, mais encore plus lorsque son hôte indiqua qu'elles n'acceptaient jamais d'argent. L'hospitalité était un acte sacré pour cette famille.


Le jeune homme hochait la tête doucement, encore sous le choc de la nouvelle. C'était bien une rare fois où il croisait un guérisseur qui ne demandait pas quelques pièces d'or en échange de ses services. Aliénor se levait de table à ce moment, annonçant qu'elle allait nourrir les animaux de la maison. 


- « D'accord, prenez votre temps. » Répondait-il à cette annonce.


Ilunos quitta la table à son tour pour se rendre à l'arrière de la maison, comme la guérisseuse le lui avait indiqué. Les indications étaient bien claires et il trouva toutes les commodités pour se rafraîchir. Il ne sentait pas le besoin de se rafraîchir, mais il décida tout de même de s'asperger le visage avec un peu d'eau. Ce n'était pas dans ses habitudes de fouiller chez les gens, alors Ilunos retourna s'asseoir à la table en attendant le retour d'Aliénor.


Perdu dans ses pensées, il cherchait une manière de payer les services de la jeune femme. Il ne pouvait pas offrir ses services en échange. Personne n'avait besoin des services d'un chasseur, sauf quelques bouchers et quelques nobles qui ne pratiquaient pas cette activité. Encore étaient-ils rare de croiser un noble qui ne s'adonnait pas à ce sport compétitif. Ilu' poussa un profond soupir, désespéré par l'idée de ne rien offrir à Aliénor pour son aide. Dans un autre ordre idée, il se demandait combien de temps il resterait là. C'était une question à laquelle la guérisseuse pourrait répondre à son retour. 

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Lun 9 Nov - 2:23

Tout en ramassant les œufs, je pensais avec amusement à la surprise qui avait apparut sur le visage d'Illunos lorsque je lui avait annoncé que nous ne chargions jamais rien pour soigner ceux qui venait frapper à notre porte. Ça à d'ailleurs longtemps agacé mes frères qui me disait que j'étais né pour mourir pauvre, mais ça m'est bien égale. Maintenant que je n'ai plus d'enfants, plus personne qui dépend de moi, je ne voie pas d'intérêt à accumuler beaucoup d'argent. Ce que je gagne en soignant les gens lors de mes voyages me suffit amplement.

Après avoir trait les chèvres, je m'assura que la vache allait bien, elle devrait vêler dans quelques semaines et je souhaitais m'assurer que tout ce passerait bien. Prenant le lait des chèvres, je sortie de l'étable et alla porter ce bon lait frais dans le puits pour qu'il se garde jusqu'à demain. Le soleil était presque coucher et les couleurs rougeoyante laissait place à l’obscurité. Quelques étoiles commençais déjà à se pointer. Je crois que si je n'avais pas eu un invité à la maison, j'aurai pu admiré ce spectacle encore un bon moment.

Quittant le spectacle que la nature offrait, je rentra dans la maison et regarda attentivement mon invité. Il était d'une constitution robuste. C'était évident. Les blessures qu'il avait reçu était assez importante, mais elles n'étaient pas mortel, malgré tout, bien des personnes dans une situation similaire aurait  passé toute la journée alité. Je ne pu m'empêcher de lui en faire la remarque :

- Continuez sur cette voie et je dirai que après demain, vous serez suffisamment remis pour reprendre la route et je peux vous assurez que c'est très rare que j'accorde leur congé à mes patients aussi rapidement. Vous pourrez dire merci à votre vigueur naturel, elle vous aura grandement aidé.


Je me dirigea vers l'armoire et en sortie un petit flacon que je tendis à Illunos.

- Voici une autre dose de fortifiant. La nature fait bien les choses, vous en êtes la preuve vivante, mais ont peut toujours l'aider un peu.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Mar 10 Nov - 5:23

Ilunos avait la tête ailleurs lorsque Aliénor revint dans la maison. Il réfléchissait à la manière de payer les services de la jeune femme sans impliquer l'utilisation de pièces d'or. Son regard se posa sur elle, alors qu'elle lui faisait remarquer son état de santé. Ses lèvres dessinaient un sourire, heureux d'entendre la nouvelle et la réponse à sa question qui le préoccupait depuis peu. Dans un déplacement rapide, la guérisseuse quérissait un flacon. L'instant suivant, le contenant était tendu à portée de la main du jeune homme, qui n'hésita pas à prendre le flacon. Il avala le contenu sans montrer de réticence, mais il grimaça légèrement à l'égard du goût avant de rendre le flacon vide à sa propriétaire.
 
- « Vous avez bien raison, la nature fait bien les choses. Vous en êtes aussi la preuve vivante. » Retourna t-il avec gentillesse.
 
- « Votre aide est admirable pour prêter main forte à la nature. Je crois que ma vigueur naturel n'est pas la seule cause qui m'aura aidé à me rétablir. Il y a un peu de chance et votre aide, que j'apprécie grandement. » Admettait-il avec le sourire.

Le jeune homme jeta un oeil dans la pièce, en ne sachant pas quoi dire de plus dans l'immédiat. Plus tôt, Il avait remarqué l'obscurité de la nuit qui était présente à l'horizon, ainsi que le soleil qui tirait sur ses derniers rayons rougâtres. Son observation fut brève, mais Ilu ne souhaitait pas inquiéter Aliénor par une absence trop longue. Elle aurait peut être cru à une fugue de sa part, ce qui n'était pas dans ses intentions.

- « Vous avez vu les fantômes célestes ? » Demanda t-il avec une pointe de curiosité. Ilunos voyait bien la confusion sur le visage d'Aliénor face à sa question et il exprima sa question autrement après une petite tape sur le front.

- « Pardonnez moi, je voulais dire... est-ce que vous avez vu les étoiles ce soir ? » Reprit-il avec un léger sourire désolé. Visiblement, il en oubliait ses vieilles habitudes de parler en métaphore à l'occasion et son sourire fut accompagné par un grattement derrière la tête pour exprimer son malaise.

Bien malgré l'heure tardive, Ilu' avait bien l'envie de regarder un peu les astres si la guérisseuse le voulait bien. Il n'était pas tenu de l'écouter, mais il souhaitait être remis sur pied. Alors, si elle lui disait que le repos était obligatoire, il n'allait pas protester à moins que sa sécurité soit mise en péril.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Ven 13 Nov - 14:54

Je n'étais pas certaine de sa réaction lorsque je lui tendit le flacon de fortifiant. J'avais bien remarquer qu'il ne semblait pas habituer aux médicaments, même si ce dernier lui ferai du bien. Je fut donc soulager de voir qu'il le prit sans faire de résistance et l'avala. Il me rendit le flacon vide et me dit :

-Vous avez bien raison, la nature fait bien les choses. Vous en êtes aussi la preuve vivante, me retourna t-il avec gentillesse.
-Votre aide est admirable pour prêter main forte à la nature. Je crois que ma vigueur naturel n'est pas la seule cause qui m'aura aidé à me rétablir. Il y a un peu de chance et votre aide, que j'apprécie grandement, termina-t-il avec le sourire.


Tout en l'écoutant, je ne pouvais pas m'empêcher de sourire de reconnaissance. C'était très gentil ce qu'il me disait. Je ne travaillais pas dans la seule optique d'avoir des remerciements, mais ça faisait toujours plaisir à entendre, ça arrivait régulièrement que je recevais des injures et des insultes alors, lorsque j'avais des remerciements je les appréciais comme étant quelques chose de précieux. Un court silence s'installa que Illunos brisa en demandant :

- Vous avez vu les fantômes célestes ? demanda t-il avec une pointe de curiosité.

Ma confusion devait être vraiment apparente, car il précisa :

-Pardonnez moi, je voulais dire... est-ce que vous avez vu les étoiles ce soir ? reprit-il avec un léger sourire désolé.

Ah, d'accord, là je peux répondre.

-Oui les étoiles sont bien arrivés. Le ciel est magnifique ce soir.

Je le regardais un peu et je cru comprendre qu'il aimerait profiter de la beauté du ciel avant d'aller se coucher. C'est quelque chose que je peux lui permettre. Ce n'est pas aller admirer la beauté céleste qui nuira à son rétablissement.

- Aimeriez vous allez un peu à l'extérieur avant d'aller dormir ? Le temps est bon pour la saison et l'air frais ne peut que vous aider à trouver un sommeil réparateur.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Ven 13 Nov - 18:43

Ilunos était encore sur son malaise. Il lui arrivait souvent de s'adresser en faisant des métaphores - métaphores qu'une poignée de gens comprenait dès le premier instant. Aliénor avait compris sa question lorsqu'il avait éclairci le sujet de sa question. Le regard de la jeune femme semblait lire ses intentions et elle demanda alors s'il souhaitait aller à l'extérieur. Avec une joie contenue, Ilu' hocha la tête avec le sourire.

- « J'aimerais bien aller à l'extérieur avant d'aller dormir. Je pourrais regarder les ... étoiles un moment avant de rentrer. » Répondait-il en ayant un accrochage sur le terme étoile. 

Avec l'accord de la guérisseuse, le jeune homme opina vers la sortie avec le sourire aux lèvres. Il s'arrêta néanmoins pour se retourner vers son hôte.

- « Vous devriez mettre une laine, si vous sortez un long moment pour observer le ciel. » Conseilla t-il amicalement. 

Tournant les talons, Ilunos se rendait à l'extérieur de la maison. Il s'éloigna de quelques pas du bâtiment, avant de river son regard vers la voûte céleste. Ses yeux étaient à la recherche des astres lumineux, sans perdre de vue les points importants. Il n'était pas astronome dans l'âme, mais il connaissait l'existence d'un lien entre les astres et la vie sur terre. 

Ilu' identifia la lune au milieu de ce tapis lumineux et il l'observait un long moment en silence. Son esprit baignait dans le calme, alors qu'il laissait ses sens étendre leur portée sur les environs. Il leva instinctivement la main pour pointer les fantômes célestes - pour les lier mentalement dans sa tête.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Ven 20 Nov - 1:06

Je n'avais aucune raison valable d'interdire à Ilunos d'aller prendre un peu l'air avant d'aller dormir. Je lui offrit donc d'aller admirer le ciel étoilée ce qui sembla lui faire plaisir.

- J'aimerais bien aller à l'extérieur avant d'aller dormir. Je pourrais regarder les ... étoiles un moment avant de rentrer, répondit-il.


Sourire aux lèvres, il se dirigea vers la sortie. Néanmoins, il s'arrêta avant la porte, se tourna vers moi et me dit :

-Vous devriez mettre une laine, si vous sortez un long moment pour observer le ciel,  me conseilla t-il amicalement. 

-C'était dans mon intention, répondis-je doucement en prenant ma cape de laine. Ont n'est jamais trop prudent.

Une fois sorti de la maison, nous nous éloignâmes tout deux des bâtiments et chacun de nous se perdit dans sa contemplation. Bien emmitouflé dans ma cape, je laissai le vent caresser mon visage et mes cheveu et je regardais le ciel avec un brin de nostalgie.

Je me souvient de tout ses beaux moments que j'ai passé avec mes enfants et mon époux. Je souris en repensant aux histoires que Ivan et moi racontions aux enfants, aux parties de cache-cache et à nos randonnées en famille. Que de beau souvenirs. Que de beau moment nous avons passé ensemble tout les quatre...et que de beau moments nous aurions put passer tout les cinq. La tristesse m'accapara soudainement et je réussit à grand peine de me retenir à mettre la main sur mon ventre. Bien que je sois une personne de nature pacifique, j'en voulais à ces gardiens des origines qui avaient prit la vie des personnes que j'aimais le plus et comme si ce n'était pas assez, ils m'avaient pris ma paix d'esprit. Il ne se passait pas une journée sans que je craigne pour la vie de mes frères. Je sais bien qu'ils ne sont pas sans défense, mais j'ai peur pour eux, encore plus maintenant que j'ai la certitude que les commanditaires de ce massacre sont mes grand-parents. S'ils ont apprit mon lieu de résidence, il n'y a aucune raison pour qu'ils ne découvrent pas la naissance de mes frères.

Secouant la tête, je me ressaisit rapidement. Je ne pouvais pas, je ne devais pas m'inquiéter ainsi. La peur est mauvais conseillère. Se n'est qu'en gardant la tête froide que je pourrai affronter non seulement mon passé, mais aussi mon futur.

Je regarda le ciel une dernière fois, me tourna vers Ilunos et je lui dit :

-Je vais aller dormir. Si vous souhaitez rester encore un peu, ne vous gênez pas, mais n'oubliez pas de prendre tout de même un peu de sommeil.

Je fit quelques pas avant de me retourner vers lui et je lui dit :

- Je vous souhaite une bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Lun 23 Nov - 19:41

À peine sortir à l'extérieur, Ilunos avait entendu la porte s'ouvrir une seconde fois pour entendre Aliénor sortir à son tour. Il avait laissé celle-ci de son côté, alors qu'il comtemplait la voûte étoilée de son côté. Le tableau céleste semblait être le point d'attention et le jeune homme jeta un coup d'oeil du côté de la jeune femme après un long moment. Elle semblait troubler par quelque chose, mais Ilu' ne chercha pas à comprendre pourquoi elle avait secoué la tête. Ainsi, son hôte décida de rentrer pour se reposer.

- « Je veillerai à me reposer. Passez une bonne nuit Aliénor » Adressa t-il avec le sourire.

Laissé à lui-même, Ilunos jeta un regard sur les environs. Il était bien heureux de ne pas avoir été suivi jusqu'à cet endroit. Ces gens ne méritaient pas d'être mêlés à ses ennuis personnels pour une histoire de braconnage. Ce jeu dangereu ne lui avait pas coûté la vie, encore moins à ceux qui l'avaient aidés par le passé, mais les intentions des hommes n'étaient pas toujours bonnes. Dans un soupir de soulagement, le jeune homme inspira une dernière bouffée d'air frais.

Ses pas le ramenaient à l'intérieur de la maison. Avançant à pas léger, Ilunos retourna discrètement à la chambre où il avait été installé. Prenant le temps de s'asseoir sur le lit, il inspecta minutieusement son épaule et sa côte. Ses remerciements allaient à Aliénor, qui avait fait un travail extraordinaire. Quelques légers grognements sortaient de sa bouche lorsqu'il passait ses doigts sur les parties touchées par ses assaillants. Pour toutes les blessures, elles étaient encore sensibles malgré les soins rapides et le repos était maintenant l'un des meilleurs remèdes. Ilu' retira ses bottes avant de se coucher et de tirer la couverture sur lui. 

Le marchand de sable tardait à venir, alors ses pensées déviaient de la réalité. Sur un large sourire, il s'endormait avec la pensée : « Demain sera un autre jour ». Ses rêves allaient être agréables pour cette fois, grâce à la tranquilité d'esprit offerte par la guérisseuse.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Ven 18 Déc - 15:25

J'avais laisser Ilunos à sa contemplation, persuadé qu'il ne négligerait pas le repos nécessaire à son parfait rétablissement. De mon coté, si je voulais éviter de faire mon vieux cauchemar, je devais à tout prix ne pas ressasser le passée. Je ne voulais surtout pas me réveiller en pleine nuit en hurlant et en pleurant toutes les larmes de mon corps. Jusqu’à ce jour, il y a eu seulement mes parents et mes frères qui m'ont vu ainsi et j'ai tout de même ma fierté. Je ne veux pas que mon invité me voit dans un état aussi déplorable.

Une fois dans la maison, je suspendis ma cape, retira mes bottes et alla directement me coucher. La maison était dans la pénombre et la fatigue fit que je m'endormit rapidement de tel façon que je n'entendit même pas Ilunos rentrer.

Au petit matin, je vis que pour une rare fois, je dormi plus tard que d'habitude, car je voyais au rougeoiement de l'horizon que le soleil se levait. Je me levai vivement, me changea et sans faire de bruit, je sortie m'occuper de mes animaux. En temps normal, j'aimais m'attarder un peu. J'aimais passer du temps à l'étable, mais ayant dormit plus tard qu'à l'ordinaire et avec un invité à la maison, je me hâta de rentrer pour préparer le repas du matin.

Je mis sur la table du pain, le lait de chèvre que la veille j'avais mis au frais, des fruits et je termina le tout par la cuisson des œufs. Un bon repas, bien soutenant.

Tout en m'affairant, je réfléchissais à ce que je pourrais faire pour occuper Ilunos aujourd'hui. Je pourrai lui faire visiter le village et après ont pourrait pousser un peu plus loin. Il est tôt, alors il y a beaucoup de possibilité. À moins qu'il préfère être un peu seul. Je ne veux pas l'obliger à quoi que se soit. À part bien sur de partir d'ici parfaitement rétabli, ce qui ne sera pas un problème, j'ai eu des patients autrement plus difficile à soigner que lui.

Perdue dans mes réflexions, je n'entendis pas tout de suite le jeune homme arriver derrière moi. Je me retourna vers lui et lui dit souriante :

- Bonjour, j'espère que vous avez bien dormit. Installez vous, le repas et prêt.

Je m'assis à table avec lui et je lui demanda :

- Que souhaitez vous faire aujourd'hui ?


Se sera dans doute sa dernière journée dans la région, il ne semble pas être le genre de personne qui reste très longtemps au même endroit, alors je veux lui laisser la possibilité de choisir le programme de la journée.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Mar 22 Déc - 19:17

La nuit se passa sans dérangement pour Ilunos. Il dormait d'un sommeil paisible, serein et réparateur. Son réveil s'était manifesté un peu plus tard dans la matinée. Quelques bonnes odeurs alléchantes avaient invités ses sens à l'extirper du sommeil. Réveillé, Ilu' s'étira avant de s'asseoir un moment. Son regard se posait sur divers coins de la chambre à coucher, alors qu'il se remémorait lentement l'endroit où il se trouvait.

Reprenant contact avec la réalité, le jeune homme examina rapidement ses blessures qui étaient moins apparentes qu'au premier jour. Prêt à entamer la journée, il se leva après avoir enfilé ses bottes. Il portait encore les mêmes vêtements de la veille, mais il en avait l'habitude. Ilunos se disait qu'il changerait d'habits plus tard. Guidé par les arômes flottants dans l'air, son nez et ses pieds l'amenaient dans la cuisine où Aliénor s'affairait à la préparation du repas. Il avait avancé à pas léger malgré ses bottes de cuir et la jeune femme se retourna avec un beau sourire.

- « Bonjour chère Aliénor, j'ai eu une bonne nuit de sommeil. J'espère qu'il en a été de même pour vous. » Répondait-il.

Le jeune homme retourna son sourire et il s'installa assidument à la table.

- « À moins que le repos soit nécessaire, je crois que je me reposerais ici... » Commença t-il avec un clin d'oeil. Après tout, il suivait les recommandations de la guérisseuse pour revenir plus fort sur les routes de la vie.

- « Si vous me permettez une sortie, j'aimerais explorer un peu les alentours. Comme je vous ai expliqué hier, je ne connais pas vraiment ces terres et ce serait un petit bonus pour mes passages futurs, si jamais il m'arrivait encore un incident fâcheux. J'accepte toujours votre maison comme une nouvelle halte, mais je ne voudrais pas débarquer ici si vous n'y êtes pas. Ce serait comme si je n'étais pas invité à entrer... vous comprenez ? » Expliqua t-il en portant son regard vert sur elle.

- « Puis-je... compter sur votre aide... pour me faire visiter les lieux ? » Demanda t-il avec quelques hésitations. Ilu' ne voulait pas en demander autant à Aliénor. Il jugeait qu'elle en avait fait beaucoup pour le remettre sur pied et il était mal à l'aise de ne pas la payer pour ses soins. Elle travaillait probablement aussi fort que lui, qui chassait la plupart du temps un grand nombre de créatures diverses.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Jeu 21 Jan - 15:31

Installés devant notre repas du matin, je discutais tranquillement avec Ilunos. Il avait passé une bonne nuit et semblait être en pleine forme. Je ne me trompais pas quand je disais qu'il pourra reprendre sa route dès demain. Pour sa dernière journée dans la région, je lui demanda ce qu'il souhaitait faire.  

- Si vous me permettez une sortie, j'aimerais explorer un peu les alentours. Comme je vous ai expliqué hier, je ne connais pas vraiment ces terres et ce serait un petit bonus pour mes passages futurs, si jamais il m'arrivait encore un incident fâcheux. J'accepte toujours votre maison comme une nouvelle halte, mais je ne voudrais pas débarquer ici si vous n'y êtes pas. Ce serait comme si je n'étais pas invité à entrer... vous comprenez ? » m'expliqua-t-il en posant son regard sur moi.

- Bien sure que vous avez droit à une sortie. Vous êtes bien remis et si je vous ait dit de rester encore jusqu'à demain, c'est seulement par précaution. Et si dans le futur il vous arrive d'autres incidents, il ne faut pas que vous hésiter à venir. N'oubliez pas que ma mère est guérisseuse elle aussi et qu'elle vous accueillera.


Je n'avais pas l'intention d'insister, mais je ne voulais pas qu'il hésite à venir si le besoin s'en faisait sentir. Après un court moment de silence, il me demanda :

- Puis-je... compter sur votre aide... pour me faire visiter les lieux ?

- Se sera avec plaisir lui répondis-je en souriant. J'avais l'intention de cueillir quelques plantes et de prendre des nouvelles de mes patients du village. Nous pourrons donc explorer le coté opposé où nous sommes aller hier.

Il semblait avoir peur de me déranger, alors que bien au contraire, ça me faisais grand plaisir. Alors j'avais une excuse toute trouver pour le mettre à l'aise. C'est vrai que j'avais besoin de cueillir quelques plantes et c'est vrai aussi que je voulais voir comment se portait le jeune homme qui c'était fait piétiner par un cheval il y a quelques jours et qui avait été le seul à être gravement blessé. Les deux autres n'avaient subit que des blessures mineurs.

Ayant terminer mon repas, je me levais prit ma cape et mon sac de cueillette, ainsi qu'un sac dans lequel je mis quelques provisions pour la journée et accompagner de Ilunos, nous avons prit la direction du village qui n'était pas très éloigner de la maison. Je commençais par rendre une petite visite au jeune convalescent. Se fut sa femme qui ouvrit la porte et me remercia à nouveau ainsi que Alanya pour les bons soins que nous avions donner à son époux.

-Vous allez lui dire n'est ce pas ? C'est grâce à vous deux que j'ai encore mon époux.

- Je vous promet que je vais lui dire aussitôt que je la reverrai.

J'ai passé peu de temps auprès du jeune homme. Il allait très bien. Il lui suffisait qu'un peu de repos et je savais qu'il était entre de bonne mains avec sa femme.

De retour auprès d'Ilunos, je lui dis, de bonne humeur :

- Allons par là, il y a de beau petits boisé que j'aimerais beaucoup vous montrer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Sam 23 Jan - 4:18

Au cours du déjeuner, Ilunos exprima son désir de sortir afin d'explorer ce coin des plaines. Il n'était pas familier avec ce secteur et son rétablissement se passait bien, même très bien selon l'avis de la guérisseuse. En réponse à sa demande, Aliénor accepta sa requête - non sans mentionner qu'il n'était pas contraint de rester vu son état actuel. Elle l'invitait néanmoins à la prudence afin de récupérer la santé sans pépin. La jeune femme ajouta qu'il ne devait pas se montrer timide, s'il avait besoin des soins d'un guérisseur ou même d'un endroit pour s'arrêter. Le jeune homme agréait à l'idée, mais il se garda au silence pour ne pas répliquer. Il préférait savoir qu'elle soit chez elle avant de passer par là. La signification était différente à ses yeux, s'il avait l'idée de faire une halte à la demeure des Alba.

En réponse à sa dernière question, Aliénor accepta avec un grand sourire d'aider Ilunos à découvrir la région locale. Il lui retourna son sourire, bien heureux de recevoir cette aide supplémentaire. Le jeune homme avait eu des doutes à ce sujet, mais la réponse de la jeune femme les fit disparaître. Son métier l'obligerait à côtoyer les blessés et seul les Dieux semblaient savoir combien il y avait des gens dans le besoin dans le monde. Elle aurait pu refuser sous le prétexte que le devoir l'appelait, mais il fut surpris par son amabilité de prendre du temps pour une visite des alentours.

Suite au repas, Ilunos alla prendre sa cape pour cette promenade en compagnie d'Aliénor. Elle le guidait vers le village à quelques distances de là - une distance plus courte qu'il n'y paraissait en réalité. Le village était tout juste à côté de la maison des Alba. Pas un seul mot ne sortait de la bouche d'Ilu, qui jetait des regards autour de lui. Il regardait par moment la guérisseuse, qui ne disait pas un mot de plus que lui.

Ils s'arrêtaient à une maison et Ilu' semblait comprendre que la guérisseuse voulait visiter l'un de ses patients. Dans un accord silencieux, il accepta d'attendre à l'extérieur. Après tout, ce n'était pas son domaine d'expertise et il aurait probablement nui par sa présence. Seul avec lui-même, le jeune homme avait le temps de faire le point sur ses observations. Le village était bien situé selon sa perspective.

Au retour de la jeune femme, Ilu' lui adressa un sourire avant de marcher à ses côtés une seconde fois. Cette fois, Aliénor exprimait de la bonne humeur. De plus, elle brisa le silence.

- Allons par là, il y a de beau petits boisé que j'aimerais beaucoup vous montrer. Disait-elle

Il regarda la direction indiquée. Un boisé était bien présent là où leurs pas les emmenaient. D'un sourire amusé, Ilunos tourna la tête vers son accompagnatrice.

- Vous voulez me montrer un petit boisé parce que je suis un elfe ? Insinua t-il d'un ton taquin.

- Je pourrais croire que vous me connaissez trop bien. Ajouta t-il sur le même ton.

Bien sûr, elle ne le connaissait que peu. Pourtant, Ilunos savait qu'elle devait avoir des doutes sur sa véritable identité. Lors du traitement de ses blessures, il n'avait pas constaté une réaction de surprise ou de peur apparente chez la guérisseuse face à son agressivité. Peut être qu'elle se doutait de la réponse ou peut être qu'elle l'ignorait.

Quoi qu'il puisse en être, ils arrivaient finalement dans le petit boisé dont la jeune femme parlait. Le jeune homme regardait la verdure et les petits créatures qui circulaient paisiblement à ce moment là.

- Vous n'avez pas à parcourir un long chemin si vous avez besoin de plantes pour vos remèdes. Commenta t-il.

- Je ne suis pas guérisseur, mais je sais que les gens comme vous parcourent souvent les forêts à la recherche d'une grande variété de plantes. Ne vous gênez pas si vous voulez que je vous aide. Je ferai de mon mieux pour cueillir les pousses dont vous pourriez avoir besoin. Chercher, c'est un peu ma deuxième spécialité.

Ilunos lança un grand sourire en direction d'Aliénor.

- Vous emmenez souvent des personnes comme moi ici ? Demanda t-il avec un brin de curiosité.

- Ou peut être que je vous ai supplié de m'y emmener inconsciemment ? Je ne sais pas trop quoi penser. Certaines personnes disent que je les soudoie avec mon regard pour obtenir quelque chose. Disait-il en rigolant un peu.

- C'est à croire qu'on me compare à un enfant ou même à un animal qui fait de beaux gestes pour avoir ce qu'il veut...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Mer 27 Jan - 3:00

Après de m'être occupé de du jeune homme, je retrouvai Ilunos et lui montra la direction d'un petit boisée qui selon moi lui plairait. Il regarda vers où je lui montrai et ce tourna vers moi, un sourire amusé sur les lèvres.

-Vous voulez me montrer un petit boisé parce que je suis un elfe ? Insinua t-il d'un ton taquin. Je pourrais croire que vous me connaissez trop bien. Ajouta t-il sur le même ton.

-Vous avez déjà oublié que je devais ramasser quelques plantes ? Lui répondis-je sur le même t on taquin. C'est l'endroit idéal pour récolter ce que j'ai de besoin.


Lorsque nous fumes au milieu des arbres, je me mis immédiatement à la recherche de Prolinyak et de Morialyn. Cette dernière ne m'était pas souvent demandé mais j'aime en avoir toujours un peu dans mes réserves.

- Vous n'avez pas à parcourir un long chemin si vous avez besoin de plantes pour vos remèdes. Commenta t-il.

-Pour cette fois je n'ai pas eu un long chemin à faire, mais aussitôt que ma mère sera de retour pour assurer une présence pour les malades et les blessés, je vais reprendre mon parcours de guérisseuse nomade, lui répondis-je simplement.


Ça pouvait peut-être paraître étrange, mais j'aimais la vie que je menais. Je passais plusieurs semaines, parfois plusieurs mois loin de ma famille, sur les routes, à dormir avec le ciel comme toit et me nourrir de façon frugal, mais aider les autres a apaisé mon cœur et mon esprit et m'a aidé à survive. Si aujourd'hui  je vais bien, c'est grâce à mon travail de guérisseuse et j'ai bien l'intention de continuer tant qu'il me restera un souffle de vie.

- Je ne suis pas guérisseur, mais je sais que les gens comme vous parcourent souvent les forêts à la recherche d'une grande variété de plantes. Ne vous gênez pas si vous voulez que je vous aide. Je ferai de mon mieux pour cueillir les pousses dont vous pourriez avoir besoin. Chercher, c'est un peu ma deuxième spécialité.


- Avec plaisir, plus vite nous aurons cueilli ce qu'il nous faut, plus vite nous continuerons notre exploration.


Je lui montrai ce que j'avais besoin et tout en cueillant, Ilunos, un grand sourire sur le visage me demanda avec un brin de curiosité :

- Vous emmenez souvent des personnes comme moi ici ou peut être que je vous ai supplié de m'y emmener inconsciemment ? Je ne sais pas trop quoi penser. Certaines personnes disent que je les soudoie avec mon regard pour obtenir quelque chose. Disait-il en rigolant un peu. C'est à croire qu'on me compare à un enfant ou même à un animal qui fait de beaux gestes pour avoir ce qu'il veut...


- Pas très souvent non. Il y a peu de personne qui me le demande ou que ça intéresse.

Je réfléchi un instant avant d'ajouter :

- Ce n'est pas tout le monde qui comprend tout ce que la nature peut nous apporter. Elle nous nourri, apaise les tourments du cœur et de l'âme, c'est grâce à elle si nous pouvons exister. Alors lorsque je rencontrer quelqu'un qui comprend tout ça, c'est toujours un plaisir pour moi de lui faire voir ces petits oasis de verdure que j'affectionne tant.


Ce n'est peut-être pas la réponse à laquelle il s'attendait, mais je ne suis pas très doué lorsqu'il s'agit de faire des taquineries. Je ne l'ai jamais été. J'appréciais beaucoup sa présence et il est certain qu'il allait me manquer lorsqu'il partira, mais est ce que j'irai jusqu'à dire qu'il m'a ''soudoyer'' avec son regard ? Certes, il à de beau yeux, mais...qu'est que je vais penser là ! Je suis mieux de me changer les idées au plus vite, sinon je risque de tomber sur une pente très glissante.

Je me leva donc et prenant mon sac je déclarai à Ilunos :  

- Voilà ! J'ai tout ce qu'il me faut. Nous sommes trop loin de Kaladiel pour faire l'aller-retour en une journée, mais je vais vous montrer la route qui y conduit.  Au premier village, la route fait un angle, tout droit ont va à Kaladiel, à gauche, il y a un autre village et en continuant sur ce chemin, nous arriveront à mon ancienne maison, puis chez mes parents, nous en avons pour la journée. Vous êtes prêt ? lui demandai-je souriante.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Mer 27 Jan - 15:49

Ilunos avait apprécié de voir la bonne humeur d'Aliénor qui se perpétuait après ce passage au village. Elle cherchait les pousses et les plantes nécessaires à la concoction des remèdes. Elle répondait à son commentaire sur la distance du boisé par rapport la maison des Alba, ce qui le fit sourire en comprenant son point de vue. Il acquiesça d'un signe de la tête. Toutes les plantes ne coexistaient pas au même endroit et prendre la route était le seul moyen de trouver l'emplacement propice à leur croissance. Ilu' devait faire la même routine pour traquer, observer et chasser certaines bêtes. Malgré la différence dans les domaines, l'idée était sensiblement identique.

La jeune femme consentait à accepter l'aide du jeune homme. Avec les indications et la description des plantes à cueillir, il se mettait à la tâche. Son oreille et sa bouche demeuraient actives. Sa curiosité l'avait poussé à demander si elle emmenait fréquemment une personne pour faire la cueillette de ses provisions médicinales. C'était avec le sourire que le chasseur avait posé la question. La réponse fut satisfaisante et Ilunos était préoccupé par les dernières paroles d'Aliénor. Il avait déjà mentionné ses intérêts principaux et son métier à celle-ci, alors elle se faisait une joie immense de partager ses connaissances sur la nature environnante.

- J'adore votre manière de penser face à la nature. Commenta t-il.

Le silence revint pour sceller les lèvres du chasseur. Il ne désirait pas que la guérisseuse soit forcée de répondre à ses taquineries, qu'il utilisait pour détendre l'atmosphère. Elle avait répondu avec un ton qui semblait honnête et franc. Pour le jeune homme, l'important était de la voir sourire. La guérisseuse avait encore cette bonne humeur et maintenant, elle était prête à partir.

Ilunos revint auprès d'Aliénor, en lui adressant un sourire. Il écoutait les explications pour atteindre la ville de Kaladiel à partir de ce lieu. À son prochain passage dans la région, ces informations seraient bien utiles pour atteindre la grande cité ou encore un petit village local.

- Je suis prêt. Répondait-il simplement.

Ignorant où ils mettaient les pieds, le jeune homme laissa la jeune femme les guider vers une autre destination. Un petit doute persistait dans son esprit sur le point d'arrivée, mais il s'empêchait de dire un mot à ce sujet. Après tout, elle lui faisait découvrir ce recoin des plaines avec plus de précision qu'un chasseur de trésor.

- Puis-je vous demander quelle était l'utilité des plantes que nous avons cueillis ? Demanda t-il soudainement pris par la curiosité.

- Je suis désolé d'avoir été aussi prompt. S'excusa t-il en perdant le sourire qui flottait jusque là sur son visage.

- Comme je vous l'ai dit, je ne suis pas un guérisseur. J'aime néanmoins connaître les effets de certaines plantes, au lieu de les cueillir au hasard. Eh puis, vous êtes l'experte dans le domaine. C'est souvent dans une fâcheuse situation que nous somme contraint de trouver une plante pour soulager nos maux.

Ilunos cessa de parler. Aliénor devait comprendre la raison de sa question et, pour lui, il s'agissait d'une question tout à fait normale à poser. En tant que chasseur, il devait utiliser tous les trucs pour survivre dans la nature et ce peu importe les conditions. Une meilleure connaissance sur les plantes lui permettait d'accroître ses chances de survivre à un affrontement avec une bête ou même un homme.

Le jeune homme jeta un oeil autour d'eux, mais tout semblait baigner dans le calme à cet endroit. Il constata le fait que la jeune femme ne soit pas armée.

- J'espère que vous portez une arme pour vous défendre. Vous n'avez rien à craindre de ma part, mais il est parfois plus prudent d'avoir un moyen de se défendre en cas d'imprévu. Eh puis, vous avez connu des patients plus récalcitrants que moi... si je peux reprendre vos mots. Disait-il en adressant un clin d'oeil à Aliénor.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Sam 30 Jan - 2:27

Tout en cueillant, je répondis à son interogation à savoir si j'amenais souvent des personnes ici. Je lui répondis que ça n'arrivais pas souvent et que si je l'avais fait pour lui, c'est parce que je voyais qu'il aimait la nature autant que moi.

- J'adore votre manière de penser face à la nature. Commenta t-il.


Puis le silence s'installa, brisé uniquement par le bruit des tiges cueilli, le vent dans les feuilles ou par les chant des oiseaux, mais comme nous étions deux à la cueillette, j'eus rapidement tout ce qu'il me fallait. J'en informa Ilunos et lui indiqua le trajet que j'avais pensé pour la journée.

-Je suis prêt. Répondit-il simplement.

Après quelques minutes de marche, il me demanda, curieux :

- Puis-je vous demander quelle était l'utilité des plantes que nous avons cueillis ?


J'ai toujours aimé partager mes connaissances. Ne pouvant pas être partout à la fois, si je peux aider à sauver des vies ou du moins, aider ceux que je rencontre à se soigner par eux même s'ils se trouvent dans des situations difficile sans qu'il y ait de guérisseur de disponible, j'ai l'impression de continuer mon travail, se fut donc sans me faire prier que je répondis à sa question.

- Le prolinyak à une double utilisation. La fleur entière, lorsqu'elle est mit à bouillir est utilisé pour calmer la fièvre. Après, on peut utilisé le pistil de la fleur qui à été bouilli et la broyer avec la tige pour faire une pommade pour soigner les brûlures. La Morialyn quant-à elle est séché et broyé pour en faire une poudre qui est ajouté à n'importe qu'elle liquide pour les hommes qui manque...de vigueur dans l'intimité.


Façon délicat de dire qu'elle est utilisé pour les problème sexuel chez l'homme. Et normalement, aborder le sujet mets ces derniers mal alaise et il ne sembla pas qu'il fera exception à la règle. Perdant le sourire qu'il avait gardé jusque là, il me dit :

- Je suis désolé d'avoir été aussi prompt.

- Vous n'avez pas du tout été prompt, c'est tout à fait normal de vouloir savoir l'utilisation des plantes que vous avez cueilli.

- Comme je vous l'ai dit, je ne suis pas un guérisseur. J'aime néanmoins connaître les effets de certaines plantes, au lieu de les cueillir au hasard. Eh puis, vous êtes l'experte dans le domaine. C'est souvent dans une fâcheuse situation que nous somme contraint de trouver une plante pour soulager nos maux

- En effet, c'est souvent dans les situations les plus périlleuse que le secret des plantes nous ait le plus utile. Si dans le futur nous nous retrouvons ailleurs sur le continent, ça me fera plaisir de vous montrer d'autres plantes qui sont des plus salutaire.

C'est alors que le silence s'installa, un peu lourd je trouvais. J'avais l'impression que le malaise de ma description du Morialyn planait encore. Je cherchais activement un sujet qui réussirai à apaiser l'atmosphère quand Ilunos me dit, tout en m'adressant un clin d'oeil :

- J'espère que vous portez une arme pour vous défendre. Vous n'avez rien à craindre de ma part, mais il est parfois plus prudent d'avoir un moyen de se défendre en cas d'imprévu. Eh puis, vous avez connu des patients plus récalcitrants que moi... si je peux reprendre vos mots.

Je ris doucement en l'écoutant. Des patients, j'en avais vu de toute sorte. Des aimables, des rudes, des séducteurs, des grincheux, des violents...

- En effet, vous êtes un patient exemplaire. Si j'en avais plus des comme vous, mon travail c'en trouverai grandement facilité. Pour ce qui d'une arme de défense,  vous n'aurez pas à vous inquiété pour moi. J'ai une épée pour mes déplacements, principalement lorsque je pars pour de long trajet. Il est rare que je la prend lorsque je m’absente que pour la journée.

Ça faisait un petit moment que nous étions parti et  le village voisin apparaissait à l'horizon. Je lui montra tout en lui demandant :

- Alors ? Prêt pour une petite visite ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Sam 30 Jan - 6:00

La cueillette avait été fructueuse. Ilunos avait apporté son aide à Aliénor, afin de cueillir les plantes nécessaires à la concoction des remèdes. Le silence était resté un long moment et les bruits ambiants étaient les seuls sons qui brisaient cette absence de mot. Lorsque la jeune femme eut la quantité désirée de plantes, le jeune homme indiqua qu'il était prêt à reprendre la route.

Ilu' n'était pas resté muet longtemps avant d'être piqué par la curiosité. La guérisseuse semblait heureuse de répondre à ses questions sur l'utilité des herbes cueillies. Tout en marchant en sa compagnie, il prêtait une oreille attentive sur les utilisations de la Prollinyak. Drôle de nom pour une plante qui avait des propriétés curatives. Il exprima une expression sceptique quant à la Morialyn, mais il s'abstint de parler à ce moment là.

Le chasseur exprima néanmoins une excuse pour sa manière directe de poser ses questions. La guérisseuse le rassurait à ce sujet, encourageant le fait qu'il soit normal de s'informer au sujet des plantes et de leurs propriétés médicinales. Ilunos s'était senti obligé d'expliquer sa curiosité et Aliénor agréait bien à l'idée. C'était à croire qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. C'était à croire qu'ils arrivaient à se comprendre aisément malgré le peu de temps passé ensemble.

Le silence se manifestait une fois de plus entre eux. Après avoir jeté un regard autour d'eux, Ilu' avait posé une nouvelle question à la jeune femme. Elle riait doucement, puis elle répondit par l'affirmative. Le jeune homme était rassuré de savoir les moyens dont elle disposait lors de ses déplacements et cette réponse dessina un sourire sur son visage.

- Il ne faudrait pas que vous ayez trop de patients comme moi. Vous manqueriez de travail tôt ou tard. Répliqua t-il pince-sans-rire.

Ils avaient marchés depuis un bon moment et le village voisin était visible à l'horizon. La guérisseuse pointa le lieu et le chasseur regardait dans cette direction avant de la regarder.

- Bien sûr, je n'attendais que ça. Ce serait dommage de faire demi tour alors que nous sommes à deux pas du village voisin. Répondait-il avec un large sourire.

Ilunos marchait toujours aux côtés d'Aliénor. Avant que le silence ne revienne à la charge, il trouva le moyen de combler le vide.

- Vous semblez connaître une grande diversité de plantes pour concevoir des remèdes. Je tiens à vous remercier pour vos explications, et ce même pour parler d'une plante comme la Morialyn. Je dois avouer que celle-ci touche un sujet délicat... Disait-il en la regardant. Il conservait son sourire, cherchant à être rassurant sur le sujet entourant cette herbe curative pour les hommes avec un problème de virilité. Il valait mieux briser le malaise pour éviter que ce sujet ne soit un tabou.

- En dehors des plantes, vous devez bien connaître quelques éléments utiles chez certaines espèces animales, non ? Demanda t-il avec la curiosité dans les yeux.

- Vous avez sûrement entendu parler des hommes qui absorbent de petites doses de poison pour renforcer leur corps contre les effets néfastes du venin, n'est-ce pas ?

Ilu' baissa la tête, gêné de poser autant de question. Il était un être curieux, mais il avait habituellement sa nature plus calme qui le tenait dans le silence habituellement. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher de discuter avec Aliénor au sujet de tout et de rien.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Sam 6 Fév - 3:22

Ayant rapidement terminé la cueillette, je guida Ilunos vers le village que je voulais lui faire visité. En chemin, il  me demanda l'utilisation des plantes cueilli que je lui expliqua avec plaisir et bien que je senti un petit malaise lorsque je lui parla de la Morialyn, il se dissipa rapidement. Nous marchions tout deux d'un bon pas et le village apparaissait déjà à l'horizon. Je lui demanda s'il était prêt pour une petite visite.

- Bien sûr, je n'attendais que ça. Ce serait dommage de faire demi tour alors que nous sommes à deux pas du village voisin. Répondit-il avec un large sourire.


Sans laisser le temps au silence de s'installer, il ajouta :

- Vous semblez connaître une grande diversité de plantes pour concevoir des remèdes. Je tiens à vous remercier pour vos explications, et ce même pour parler d'une plante comme la Morialyn. Je dois avouer que celle-ci touche un sujet délicat... me dit-il en me regardant, tout en conservant son sourire.

- Ça me fait plaisir de vous parler de mes connaissances. Ça fait si longtemps que je fais ce travail qu'il fait parti de moi.


- En dehors des plantes, vous devez bien connaître quelques éléments utiles chez certaines espèces animales, non ? Demanda t-il avec la curiosité dans les yeux.


C'était étrangement facile d'être avec Ilunos. Nous pouvions discuter de tout et de rien avec une facilité déconcertante, comme si nous nous connaissions depuis longtemps.

-Toutes les plantes que nous utilisons pour les hommes ou les femmes sont utile pour toute les espèces animal. C'est d'ailleurs en les observant que nous avons pu découvrir les propriétés des différentes plantes. Les animaux semblent savoir instinctivement les plantes qui leur seront bénéfique.


- Vous avez sûrement entendu parler des hommes qui absorbent de petites doses de poison pour renforcer leur corps contre les effets néfastes du venin, n'est-ce pas ?

- Oui, je sais qu'il y a certaine personne qui le font. Ça peut fonctionner pour certain poison, mais pour d'autre, même une faible dose peut être mortel. Alors je trouve que c'est assez risqué.


Franchisant les limites du village, je lui fit visiter les différents quartier, car contrairement au village où mes parents se sont établit, celui ci est plus grand et plus...organisé je dirai. Chaque métier à son secteur, que se soit les artisans, les boulangers, les armuriers... Je lui fit voir où se trouvait l'auberge, l’apothicaire, le boulanger-pâtissier...Enfin tout ce qui pourrait lui être utile lors d'un futur voyage. Comme le soleil continuait sa course dans le ciel et qu'il était maintenant à son zénith, je lui suggéra de nous restaurer avant de continuer notre promenade. Il y avait quelques pierre sous des arbres sur lesquels nous pourrions nous installer. Je sorti les provisions que j'avais emmenées et je lui dit dans un sourire :

- J'espère que vous avez faim.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Dim 7 Fév - 3:24

À l'approche du village à visiter, Ilunos avait manifesté son intérêt de visiter les lieux. Le chemin parcouru n'allait pas être fait en vain. Il ne laissa pas le silence s'installer entre lui et Aliénor. Le jeune homme la remercia pour ses explications sur les plantes et leurs propriétés médicinales. Elle disait que c'était un plaisir de répondre à ses questions sur la grande variété de plante utilisée.

La curiosité d'Ilu le poussa à aborder une annexe au domaine de la guérison. Étrangement, ils arrivaient à parler de tout et de rien comme de bons vieux amis. C'était à croire qu'ils se connaissaient depuis toujours. La jeune femme répondait à sa question et il souriait en entendant la réponse. Elle n'avait pas tort à ce sujet. Les animaux étaient souvent les guides des hommes lorsqu'il était question de se ressourcer dans la nature.

Sur le sujet du poison, la guérisseuse soulevait un point bien important.

- « Je suis bien d'accord avec vous. C'est un pari risqué d'utiliser le poison pour s'en prémunir. Même les animaux savent qu'ils ne faut pas se frotter aux porteurs des puissants venins. »

Franchissant les limites du village, Aliénor faisait la visite des différentes coins du village. Ilunos observait avec attention et il constata l'organisation surprenante des quartiers. Un secteur était occupé par les artisans, un autre secteur pour les boulangers et ainsi de suite. Il se demandait si l'organisation du village n'était pas inspirée par les grandes cités. La disposition semblait être identique en certains points. Plus loin, la guérisseuse montrait les endroits où se trouvait l'apothicaire, l'auberge et quelques établissements plus importants pour les prochains passages dans cette région des plaines.

Le soleil avait continué son ascension dans le ciel pendant cette visite. La jeune femme suggéra au chasseur de faire une pause pour se restaurer. Il adhéra à l'idée par un hochement de la tête, tout en suivant toujours son guide. Cette exploration était bien plaisante, mais elle le serait mieux une fois le ventre plein.

Quelques pierres offraient un endroit agréable pour faire une pause. Le couvert des arbres était un plus, puisqu'ils protégeaient des rayons chaleureux du soleil. Ilu' se tourna vers Aliénor lorsqu'elle parla.

- « Je dois dire qu'une promenade comme celle-là creuse l'appétit. » Répondait-il en retournant un sourire à son interlocutrice.

- « J'ai rarement vu un village construit de cette façon. On pourrait croire que les fondateurs imaginaient que ce petit village prendrait la forme d'une petite ville. C'est surprenant ce que les gens peuvent faire quand ils travaillent de pair. » Exprima t-il avec vivacité.

Ilu' laissa le silence prendre sa place. Il aidait Aliénor à préparer le terrain pour pique-niquer. L'endroit était idéal pour manger dans une ambiance qui respirait la tranquillité.

- « Vous avez bien choisi ce petit bout de terre tranquille. On voit tant de choses à partir d'ici... » Racontait-il en désignant ce qui les entourait.

- « La lumière céleste réchauffe les coeurs. La terre caresse nos pieds. Les arbres nous gardent sous leurs couvertures touffues. Les messagers des vents apportent la mélodie de l'harmonie... » Énonçait-il sans faire une grande attention à sa manière de parler. Il avait mis les images en mots. La lumière céleste correspondait au soleil, les couvertures touffues des arbres correspondaient à leur feuillage. Les messagers des vents faisaient une référence aux oiseaux qui gazouillaient.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Ven 19 Fév - 2:24

La journée avait commencé tôt ce matin et j'étais heureuse de faire visiter les alentours à Ilunos. C'était si facile d'être avec lui. Nous avions commencé par cueillir quelques plantes et après avoir visité le village voisin, nous nous sommes installés à l'ombre des arbres pour manger un peu avant de poursuivre notre route.

- J'ai rarement vu un village construit de cette façon. On pourrait croire que les fondateurs imaginaient que ce petit village prendrait la forme d'une petite ville. C'est surprenant ce que les gens peuvent faire quand ils travaillent de pair. Exprima t-il avec vivacité.


- Oui vous avez raison. Si hybrides et sang pur, humains, paladins, mages, elfes, fées, anges ou dragons, si tout le monde était capable de mettre leur différences de coté, accepter que leur différences peuvent nous rendre plus fort, que de chose pourraient devenir possible.


Le silence plana un moment pendant que Ilunos et moi nous nous installions pour prendre notre repas.

- Vous avez bien choisi ce petit bout de terre tranquille. On voit tant de choses à partir d'ici... raconta-il en désignant ce qui nous entourait.


C'était vrai, il y avait beaucoup de monde qui circulaient près de nous. Ont voyait des marchands qui ce rendaient à leur boutique, des amoureux qui essayaient de passer inaperçus, des voyageurs qui rendaient visite à leur famille, même des musiciens ambulants installés dans un coin de la place jouaient une musique entraînante dans l'espoir de recevoir suffisamment d'argent pour manger et se loger convenablement le soir venu.  

- La lumière céleste réchauffe les cœurs. La terre caresse nos pieds. Les arbres nous gardent sous leurs couvertures touffues. Les messagers des vents apportent la mélodie de l'harmonie...

-Je ne vous savais pas poète, lui répondis-je dans un sourire.  Vous avez du talent.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Ven 19 Fév - 20:56

Jusqu'à ce moment de tranquillité, la journée se passait très bien. Aliénor avait accepté de faire une visite des lieux entourant le village où celle-ci vivait. Ilunos apprenait à découvrir les recoins, tout en profitant de la promenade en compagnie de la jeune femme. Ils s'étaient arrêtés afin que la guérisseuse visite l'un de ses patients, puis leur route les avaient conduits dans un petit boisé. Ilu' avait apporté son aide à la cueillette des plantes, sous la tutelle d'Aliénor.

De retour sur les routes, le jeune homme avait posé des questions sur les plantes cueillies et bien que les réponses l'avaient mis au silence, il avait apprécié les explications de la jeune femme. Il était revenu sur le sujet de la Moryalin, sujet qui était délicat. Elle lui fit la visite du village voisin, visite qui plaisait bien au jeune homme. Ce dernier émettait un commentaire sur la disposition des bâtiments et comment les gens pouvaient faire des merveilles.

- Oui vous avez raison. Si hybrides et sang pur, humains, paladins, mages, elfes, fées, anges ou dragons, si tout le monde était capable de mettre leur différences de coté, accepter que leur différences peuvent nous rendre plus fort, que de chose pourraient devenir possible. Disait-elle.

C'était une belle idéologie, mais la réalité était bien loin d'aller dans ce sens. Toutefois, l'espoir nourrissait certaines histoires d'entraide entre toutes les espèces. Ilunos souriait en songeant à cette idée peu réaliste dans les circonstances actuelles du monde. Il avait bien le droit de rêver comme tout le monde.

Le silence s'était présenté lorsqu'ils préparaient le lieu de leur pique-nique. Ilunos posa une remarque sur l'endroit choisi pour profiter d'un repas tranquille sous le couvert des arbres. Les marchands se rendaient à leurs boutiques, des couples cherchaient les meilleurs coins pour vivre un moment d'intimité, des voyageurs arrivaient pour visiteur les lieux ou même pour visiter des connaissances.

Installés sous le couvert des arbres et sur la douceur des pierres, Ilunos avait décrit certains éléments qui les entouraient avec une manière inspirée de la poésie.

-Je ne vous savais pas poète. Vous avez du talent. Lui disait-elle.

À ce compliment, il se sentait rougir légèrement.

- Je suis loin de la grande poésie. À côté des grands poètes, je fais pâle figure. Disait-il avec modestie.

- Je dois admettre que je travaille bien ma plume en revanche, pour souffler un vent paisible aux oreilles des rêveurs. Ajouta t-il en prenant place sur les rochers.

- Vous avez sûrement entendu bien des gens réciter de la poésie, non ? Après tout, vous avez voyagé aux quatres vents, vous avez sûrement entendu une douce mélodie à vos oreilles. Peut être que certaines éloges étaient adressées à votre attention de fleur des plaines. Demanda t-il d'abord, puis en élaborant sur les faits.

Ilunos se doutait bien qu'il ne s'agissait pas de la première fois où Alinéor entendait de la poésie. En silence, il pigeait avec retenue dans les provisions apportées. Le déjeuner était un peu loin et l'appel de la nourriture était bien plus fort qu'il n'y paraissait.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Mar 1 Mar - 1:53

Ont avait terminé de s'installer pour le repas tout en discutant de se qui se passait aux alentours. J'entendis alors Ilunos récité un court poème que je trouva bien joli. Lorsque je lui dis qu'il avait du talent, je le vis avec un peu de surprise rougir légèrement. Il ne semblait pas habituer de recevoir des compliments.

- Je suis loin de la grande poésie. À côté des grands poètes, je fais pâle figure. dit-il avec modestie.

- Je dois admettre que je travaille bien ma plume en revanche, pour souffler un vent paisible aux oreilles des rêveurs. Ajouta t-il en prenant place sur les rochers.


- Vous avez sûrement entendu bien des gens réciter de la poésie, non ? Après tout, vous avez voyagé aux quatres vents, vous avez sûrement entendu une douce mélodie à vos oreilles. Peut être que certaines éloges étaient adressées à votre attention de fleur des plaines. Demanda t-il d'abord, puis en élaborant sur les faits.

Maintenant c'est à mon tour de rougir.  Fleur des plaines...personne ne m'avait jamais dit ça. Me reprenant tout de même rapidement, je lui répondis :  

- J'ai en effet beaucoup voyagé, mais je n'ai pas entendu de la poésie très souvent. Ou je suis seule dans les Plaines ou en forêt pour faire mes récoltes ou je suis au chevet de personnes malades ou blessés qui n'ont aucune envie de réciter de la poésie, pas plus que leur famille d'ailleurs.


Je réfléchis un peu avant d'ajouter :

- Les seules fois où j'ai entendue de la poésie, c'est dans des occasions comme celle-ci. Lorsque je suis installée, comme aujourd'hui pour prendre une petite pause avant de repartir sur les chemins et que je prend le temps de regarder et d'écouter ce qui se passe autour de moi. J'ai parfois entendu de très beau texte. Une fois, j'ai même surpris une déclaration d'amour, mais aucun poème ne m'a jamais été destiné.


- Feu mon époux n'était pas poète le moins du monde, mais malgré tout, c'était un grand romantique.

Je me souviens, avec une agréable nostalgie, de ces roses qu'il cueillait pour notre chambre, des nouvelles plantes qu'il ramenait pour mon jardin ou encore de cette fois ou il m'avait montrer cette pierre sur laquelle il avait fait gravé un cœur avec nos initiales à l'intérieur et autour de laquelle il avait fait aménager une petite cascade avec un joli bosquet de fleur. C'est alors que je me rendis compte que pour une rare fois, j'étais capable de penser à mon époux sans tristesse. Penser à ses souvenirs me faisais même du bien.

Je reporta mon attention sur Ilunos et tout comme lui, je mangeais avec retenue. C'était inutile de risquer l'indigestion et après tout, nous avions tout notre temps.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Mer 2 Mar - 14:50

Sous le couvert des arbres, Ilunos discutait avec Aliénor de tout ce qui les entourait. Avec sa manière à lui, il avait décrit le paysage qui les entourait avec une aisance naturelle, voir inspirée de la poésie. La jeune femme l'avait surpris par un compliment, qui ne le laissa pas indifférent. Le jeune homme avait rougi légèrement. Habituellement, personne ne s'attardait à la beauté de ses paroles et cette fois-ci marquait une exception.

À partir de ce discours poétique, Ilu' avait expliqué qu'il était loin d'égaler les grands poètes de ce monde. Toutefois, il admettait le fait qu'il était doué d'un talent pour ce domaine bien malgré lui. Ses explications prenaient la forme d'une question adressée à l'intention de la jeune femme.

Elle avait partagé le fait qu'elle voyageait à travers le monde pour exercer son métier de guérisseuse. Ilunos supposait alors qu'Aliénor avait eu l'occasion d'entendre de la poésie là où son aide était requise. Il n'avait pas raté la réaction de celle-ci quand il la complimenta par une appelation agréable. Fleur des plaines. Elle n'avait probablement pas l'habitude de recevoir ce genre de compliment. Toutefois, elle reprenait rapidement ses esprits pour répondre à la question d'Ilu', qui mangeait en silence.

- J'ai en effet beaucoup voyagé, mais je n'ai pas entendu de la poésie très souvent. Ou je suis seule dans les Plaines ou en forêt pour faire mes récoltes ou je suis au chevet de personnes malades ou blessés qui n'ont aucune envie de réciter de la poésie, pas plus que leur famille d'ailleurs.

La jeune femme soulevait les faits notoires. Cette réponse était tout à fait réaliste, mais elle ne s'arrêta pas là.

- Les seules fois où j'ai entendue de la poésie, c'est dans des occasions comme celle-ci. Lorsque je suis installée, comme aujourd'hui pour prendre une petite pause avant de repartir sur les chemins et que je prend le temps de regarder et d'écouter ce qui se passe autour de moi. J'ai parfois entendu de très beau texte. Une fois, j'ai même surpris une déclaration d'amour, mais aucun poème ne m'a jamais été destiné.

- Feu mon époux n'était pas poète le moins du monde, mais malgré tout, c'était un grand romantique.
Ajouta t-elle.

Il s'agissait maintenant d'une réponse complète. Leur situation actuelle était un moyen d'entendre de la poésie. Ilunos était surpris lorsque la jeune femme parla de son époux de feu. Le silence s'insinua entre eux pour reprendre sa place de droit. Aliénor semblait être absente de la réalité, mais il ne fit rien pour l'en sortir. Le jeune homme se doutait que cette discussion avait ramené quelques souvenirs à la mémoire de la guérisseuse. Il profita de la tranquillité pour jeter son regard sur ce qui se passait autour d'eux.

- Il est vrai que ce serait difficile d'entendre de la poésie pendant une cueillette de plantes et même lorsque vous êtes au chevet de vos patients. Vous avez toutefois identifié un bon moment pour entendre ces beaux discours. Disait-il avec un sourire.

Ilunos reportait son attention sur Aliénor. Il n'osait pas lui faire part des quelques échanges entendues par un couple plus loin. L'homme faisait une déclaration à ce qui devait être la flamme de sa vie. Toutefois, ce couple était bien assez loin que leur discussion était à peine perceptible à travers le brouhaha des marchands. La guérisseuse se serait posée des questions si le chasseur aurait mentionné cet échange lointain pour une oreille normale.

- La poésie est un moyen d'exprimer ses pensées, ses sentiments à une personne chère à ses yeux. Mais elle n'est pas la seule manière d'y parvenir. Votre époux n'était pas un poète, mais il était un grand romantique. Il devait être très attentionné dans ce cas. Exprima t-il avec regret à ses derniers mots. Il ne voulait pas susciter un moment de tristesse chez la jeune femme par cette mention. Certains souvenirs douloureux pouvaient refaire surface à ce moment là. Ilu' s'en voulait bien à l'avance si ses paroles suscitaient la mélancolie chez Aliénor. Il était loin d'avoir cette mauvaise intention à l'esprit.

Il dévia le regard, jetant son attention sur les provisions. Pour chasser le doute dans son esprit, le jeune homme reprenait la parole.

- Parfois, les gestes valent plus qu'une parole. Ils sont plus démonstratifs, plus mémorables. Une parole donne un sens à des sentiments... mais les gestes et les paroles ont un impact bien plus important ensemble. Voyez par exemple ce couple plus loin. Expliqua t-il en désignant un couple d'amoureux à l'écart de la foule qui s'attelait devant les boutiques.

- Il lui offre des fleurs et même si on ne l'entend pas, ses mots sont probablement le son d'une mélodie aux yeux de cette femme. Elle semble heureuse... Commenta t-il.

Ilunos regardait Aliénor en lui adressant un large sourire.

- Ne vous en faites pas si un poème ne vous est pas adressé. L'important, c'est l'attention qu'une personne peut vous porter. Que ce soit par un geste bienveillant ou un compliment, l'intention est tout ce qui compte. Tout le reste est à considérer selon la personne qui pose cette bonne intention.

Il devint muet l'espace d'un instant pour terminer sa bouchée.

- Profitons du chant des oiseaux, loin des joyeuses gens là-bas. La quiétude de la nature nous embrasse ici, à l'abri de l'étoile de feu qui envie Terre et Vent. Pourtant, le feu céleste sait qu'il aura son tour pour rayonner au coeur de notre être et il sait que nous lui offrirons notre amour par ce nouveau baptême dans la lumière de la vie... Prononça t-il. Son regard se posa sur la jeune femme assise en face de lui. Il fut désolé, ce qu'il révéla bien rapidement.

- Prenons le temps de profiter de cet endroit encore un moment. Nous pourrons reprendre la route lorsque vous serez prête à continuer la visite. Expliqua t-il avec un malaise apparent sur son visage. Ilunos se devait de se reprendre pour exprimer clairement le fil de ses pensées, tout particulièrement lorsqu'il parlait en image. Ce dialogue coloré créait la fascination, la confusion, l'admiration et une panoplie de sentiments divers. Tout le monde réagissait différemment devant ses paroles imagées.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

I - Novice

Messages : 324
Points : 212
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 28
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Jeu 3 Mar - 2:07

Parler poésie était facile avec ce qui nous entouraient. C'était une vraie belle journée et les mots nous venaient facilement. Ilunos me demanda si j'avais déjà entendue de la poésie. Après tout, je voyageais beaucoup. Je lui répondis que mon travail ne prédisposait pas à l'écoute de la poésie.

- Il est vrai que ce serait difficile d'entendre de la poésie pendant une cueillette de plantes et même lorsque vous êtes au chevet de vos patients. Vous avez toutefois identifié un bon moment pour entendre ces beaux discours. Disait-il avec un sourire.

C'est parfois étrange de constater qu'un sujet, anodin nous amène à parler d'un tout autre sujet qui à première vu, n'a aucun rapport avec lui. Je l'écoutai réciter un joli poème sur ce qui nous entouraient, ont discutent un peu de poésie et me voilà à parler de Ivan, feu mon époux.

- La poésie est un moyen d'exprimer ses pensées, ses sentiments à une personne chère à ses yeux. Mais elle n'est pas la seule manière d'y parvenir. Votre époux n'était pas un poète, mais il était un grand romantique. Il devait être très attentionné dans ce cas.

Il ne semblait pas à l'aise. J'ai probablement dû le surprendre en parlant d'Ivan. Après tout, avec la réaction que j'ai eu la dernière fois que j'ai abordé le sujet de ma défunte famille, c'est normal, mais je ne veux surtout pas qu'il se sente mal. Il est certain que j'aurai encore des hauts et des bas, mais en ce moment, je me sens très bien et j'ai l'intention qu'il le saches.

- Oui, Ivan était très attentionné. Une journée il m'offrait des fleurs, une autre c'était une plante rare à mettre dans mon jardin...il se passait rarement une journée sans qu'il ait  une petite attention particulière. Je pouvais avoir confiance en lui. Pour moi, c'est qui était le plus important, je pouvais avoir confiance en lui.

J'étais contente de moi là, j'avais pu dire ce que je pensais sans tristesse, mélancolie ou nostalgie. J'avais parlé comme ça me venait, tout simplement.

- Parfois, les gestes valent plus qu'une parole. Ils sont plus démonstratifs, plus mémorables. Une parole donne un sens à des sentiments... mais les gestes et les paroles ont un impact bien plus important ensemble. Voyez par exemple ce couple plus loin.

Il désigna un couple d'amoureux, un peu à l'écart de la foule.

- Il lui offre des fleurs et même si on ne l'entend pas, ses mots sont probablement le son d'une mélodie aux yeux de cette femme. Elle semble heureuse... Commenta t-il.

Je regardai le jeune couple que me désignai Ilunos. C'est vrai que la jeune fille semblait heureuse. Lui aussi d'ailleurs. Ça me rappelait Ivan et moi, il y pas si longtemps quand même. À cette idée, je ne pu pas retenir un petit sourire joyeux.

Ilunos me regarda et m'adressa un large sourire.

- Ne vous en faites pas si un poème ne vous est pas adressé. L'important, c'est l'attention qu'une personne peut vous porter. Que ce soit par un geste bienveillant ou un compliment, l'intention est tout ce qui compte. Tout le reste est à considérer selon la personne qui pose cette bonne intention.

Est ce que j'avais vraiment laisser sous entendre que je regrettai de n'avoir jamais entendu de poème qui me soit dédier ? Se n'était pas du tout le cas. Je n'échangerais pas une seule seconde du temps que j'ai passé avec Ivan pour entendre un poème qui aurait mon nom pour titre. J’espérais donc être capable rétablir le mal entendu.

- Je suis totalement d'accord avec vous. Ce qui est vraiment important, c'est avant tout les actions que nous posons. Les belles paroles ne servent à rien si l'on agit pas de concert avec ce que l'ont dit. Je crois que l'écoute, la compréhension, le respect, c'est qui qui peut séduire quelqu'un en premier lieu.

- D'ailleurs, je ne sais pas comment je réagirai si quelqu'un me dédirait un poème. Je trouverai ça très gentil c'est certain et j’appréciai, mais je crois que je serai très gênée. Je ne saurais vraiment pas comment réagir. Est-ce que un simple «merci» dit avec une véritable sincérité serai suffisant ?

Je ne pensais pas réellement qu'un jour quelqu'un pourrait me dédier un poème, mais je me demandais tout de même quel serait ma réaction si cela devait arriver. Je ne suis pas d'un naturel démonstratif, c'est certain que je ne lui sauterais pas au cou pour l'embrasser. Il y aurai plus de chance que je me tienne devant lui, toute rouge de timidité, ne sachant pas où porter mon regard et tentant en vain de dissimuler mon trouble en ramenant mes cheveux sur mon épaule...se qui ne servirait à pas grand chose.

Il devint muet l'espace d'un instant pour terminer sa bouchée.

- Profitons du chant des oiseaux, loin des joyeuses gens là-bas. La quiétude de la nature nous embrasse ici, à l'abri de l'étoile de feu qui envie Terre et Vent. Pourtant, le feu céleste sait qu'il aura son tour pour rayonner au coeur de notre être et il sait que nous lui offrirons notre amour par ce nouveau baptême dans la lumière de la vie... Prononça t-il.

Au regard désolé qu'il posa sur moi, ça devait vraiment paraître que je ne comprenais pas ce qu'il disait. Il se reprit rapidement et dit :

- Prenons le temps de profiter de cet endroit encore un moment. Nous pourrons reprendre la route lorsque vous serez prête à continuer la visite.

- Moi je suis prête, prenons notre temps pour ramasser notre goûté et reprenons la route. Le prochain village est tout aussi joli et je suis certaine que vous lui trouverez beaucoup de charme.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

IV - Rodeur d'Elite

Messages : 1201
Points : 953
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Âge : 25 ans

MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos) Jeu 3 Mar - 5:13

À l'emplacement actuel, il était bien facile d'aborder des phrases à la tournure poétique. Les mots venaient aisément. Aliénor avait dit à Ilunos qu'elle n'avait pas l'occasion d'entendre beaucoup de poésie avec son travail. Il avait admis que la plupart des situations de la guérisseuse ne lui permettait pas d'être témoin de ces éloges.

Il avait exprimé quelques idées sur la poésie, sur son utlisation et son interprétation. Le jeune homme avait toutefois l'impression d'avoir touchée une corde sensible lorsque la jeune femme parla de son époux de feu, Ivan. Il ne souhaitait pas qu'elle revive un moment de tristesse comme la dernière fois où elle avait parlé de sa famille. Aliénor avait une bonne humeur à entendre la façon dont elle parlait de son passé à ce moment là. Ilunos fut surpris, mais il fut soulagé également d'apprendre que cette discussion n'avait pas ouvert la plaie plus grande qu'elle ne l'était.

Le malaise était passé et il reprenait la discussion sur la poésie en désignant un couple d'amoureux plus loin, loin de la foule. Cet exemple permettait de concrétiser ses propos. Il y avait de tout. Des gestes, des paroles, des sentiments. Croisant de nouveau le regard de son interlocutrice, il rassurait celle-ci à l'effet qu'elle n'avait pas eu droit à un poème venant d'une personne.

Cette fois-ci encore, le chasseur fut surpris par les propos de la guérisseuse. Elle était d'accord sur le fait que les actions posées étaient l'élément important. Elle exprima l'idée que les belles paroles n'avaient aucun poids en elles-mêmes. La jeune femme spécifia quelques valeurs importantes pour plaire à une autre personne. Il n'interrompait pas celle-ci dans ses explications, bien qu'il comprenait où elle voulait en venir. Le jeune homme avait expliqué ce fait plus tôt dans ses propos.

- C'est ce que je disais. Les gestes et les paroles ont un impact plus important ensemble. Glissa t-l rapidement avant qu'elle ne poursuive.

Elle enchaînait sur ses réactions face à l'éventualité où quelqu'un lui réciterait un poème. Il n'avait rien à ajouter à cette facette du sujet. La réponse était bien évidente à ses yeux.

- Non, un simple merci ne suffit pas. Même avec toute la sincérité du monde, un merci reste un mot faible pour une poignée de belles paroles. Parvint-il à placer après les derniers mots d'Aliénor. Ilunos avait retenu le silence pour avaler une bouchée. Avec sa tournure de phrase habituelle, il avait exprimé l'idée de profiter encore de la quiétude des lieux pendant un moment. Toutefois, la jeune femme ne semblait pas avoir compris le sens de ses paroles alors il avait reformulé ses pensées. Elle comprenait maintenant et elle lui faisait savoir que le repas était maintenant une chose du passé.

- Eh bien, puisque vous êtes prête à reprendre la route. Allons-y.

Ils prenaient le temps de ramasser le surplus de provisions pour les garder précieusement pour une autre occasion. Une fois prêt, Ilunos laissa Aliénor mener la marche. Elle voulait lui faire visiter le village voisin.

- Je ne vais pas me plaindre si la vue est belle là-bas également. Disait-il d'un ton amusé.

- Si je puis le dire, c'est une belle visite guidée que vous m'offrez. Si ça continue, je commence à croire que je devrais songer à un paiement bien important pour tous vos services rendus. Vous m'avez soigné, logé, nourri et maintenant vous me faites visité les villages entourant votre domicile. Mentionna t-il sérieusement en devenant songeur.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos)

Revenir en haut Aller en bas

Je ne vous veux pas de mal, faites moi confiance (PV Illunos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Quel sport faite vous?
» Ne vous faites pas de mauvais sang
» Qu'est-ce que vous faites à cette heure ?
» Que faites-vous en ce moment ?
» [Terminé] Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité - PV Livia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laryskanir :: Coin Rp :: Les Plaines d'Illnael-